naar top
Menu
Logo Print
06/02/2019 - PASCAL VANDENBERGHE

TOITS EN PENTE: TYPES ET METHODES D’ISOLATION

Un toit en pente traditionnel est constitué de la couverture de toiture, du voligeage sur lequel les lattes pour tuiles sont placées et de la construction de toiture inférieure composée de chevrons – lattes verticales supportant la construction – et de pannes – poutres placées dans le sens de la longueur du toit.

TYPES DE TOITS EN PENTE
METHODES D'ISOLATION

Partagez cet article sur Facebook

TYPES DE TOITS EN PENTE

TOIT EN BATIERE

zadeldak

Le type de toit en pente le plus courant est le toit en bâtière classique. Ici, deux versants en pente placés l’un contre l’autre se recoupent au niveau du faîte, formant ainsi un V inversé.

L’angle d’inclinaison pour un toit en bâtière est de minimum 15 degrés.

Variantes proches

wolfsdak

Une variante de ce toit est le toit à pans coupés, présentant deux plans en biseau des côtés courts – appelés pans coupés. L’inclinaison de ces pans coupés est souvent plus forte que celle des grands pans de toit.

kameeldak

Puis, il y a aussi le toit en dos de chameau, une forme avec une partie clairement plus haute, avec une légère transition entre deux parties.

knikdak

Un toit à brisure concave ou convexe (ou ‘toit brisé’) est un toit en bâtière dont un côté forme une brisure concave ou convexe. Un toit en mansarde est un exemple d'un toit en forme de boule plus développé.

Pourquoi choisir un toit en bâtière?

Ce toit est idéal pour laisser l’eau de pluie s’écouler rapidement. Ce type de toit en pente résiste aussi très bien aux violentes rafales de vent. Il offre, en outre, de l’espace en plus sur la hauteur pour y vivre, ou pour ranger des affaires.

TOIT EN APPENTIS

lessenaarsdak

Un toit en appentis consiste en un seul pan incliné. Comme dans le cas d’un toit en bâtière, le degré d’inclinaison doit ici aussi être d’au moins 15 degrés.

dubbel

Une maison peut avoir un toit en appentis simple mais aussi un double. Ici, les pans de comble se trouvent, comme dans le cas d’un toit en bâtière, l’un face à l’autre mais un côté a une plus petite inclinaison que l’autre, arrivant donc moins haut. Ici aussi, il peut y avoir une brisure concave ou convexe dans le toit.

Pourquoi choisir un toit en appentis?

Avec un toit en appentis, une seule gouttière doit être placée en dessous, contre deux pour un toit en bâtière classique. Ce toit offre aussi plus de possibilités pour l’entrée de lumière dans la maison du côté haut de celle-ci.

TOIT EN MANSARDE

mansardedak

Un toit en mansarde est un toit en bâtière dont les deux pans sont encore brisés. Quatre plans (au moins) sont donc en fait formés. Les plans inférieurs ont ici une inclinaison plus raide que les deux plans supérieurs.

Au niveau de la cassure, quatre poutres se rejoignent: les deux parties du chevron brisé, un tirant de comble et une poutre longitudinale.

Pourquoi choisir un toit en mansarde?

Un toit en pente constitue en tout cas une bonne option pour avoir plus d’espace. Mais avec un toit en mansarde, vous aurez plus de place en raison des plans supérieurs moins raides. Si vous voulez de la place pour une lucarne, c’est également le type idéal, grâce au plan inférieur plus raide. Ces lucarnes peuvent, à leur tour, laisser entrer plus de lumière.

TOIT EN CROUPE

schilddak

Un toit en croupe est un toit en bâtière avec des longs côtés deux pans trapézoïdaux, et des côtés courts deux pans triangulaires. Alors qu’un toit en bâtière exige deux gouttières, celle ici fait tout le tour.

Pour (faire) placer un toit en croupe, il est important que les quatre façades aient la même hauteur et soient parfaitement de niveau.

Pourquoi choisir un toit en croupe?

Grâce à leur forme, les toits en croupe résistent très bien aux intempéries. C’est pourquoi ils sont généralement utilisés dans les régions campagnardes.

TOIT EN PAVILLON

piramidedak

Un toit en pavillon présente quatre (ou plus) pans en biais se rencontrant au faîte. Si ces pans ont la même taille, on parle de toit en pyramide.

Si un toit en pavillon a des pans avec une inclinaison raide, on l’appelle toit de tour.

Si la base n’est pas rectangulaire ou carrée mais circulaire, on parle aussi de toit en cône.

Pourquoi choisir un toit en pavillon?

Dans le cas d’un toit en pavillon, les rives de toiture autour de la maison garantissent une bonne isolation naturelle. Cette forme de toiture résiste aussi aux tempêtes.

METHODES D’ISOLATION

Pour ce qui est des toitures, il existe en gros trois méthodes d’isolation:

TOITURE CHAUDE OU TOITURE ‘SARKING’

Prix au m²: 40 – 60 €
* Selon le matériau d’isolation et l’épaisseur de l’isolation

sarkingdak

Aujourd’hui, une toiture chaude constitue la norme. Une toiture chaude est un toit isolé par l’extérieur. Cela signifie que la couche d’isolation est posée au-dessus d’une structure existante.

Souvent, on utilise ici des panneaux de PIR ou PUR, ou des panneaux Resol. Vous retrouverez ici plus d’informations sur les différents matériaux d’isolation disponibles.

Avantage: pas de ponts thermiques

koudebruggen

Dans le cas des toitures sarking, la couche d’isolation vient complètement par-dessus la construction de toit existante, sans ruptures thermiques ni ponts thermiques. Le risque est surtout élevé au niveau des raccords entre différents éléments de construction comme le toit et un mur ou une cheminée. Il ne faut donc pas oublier le raccord entre l’isolation de toit et de mur.

Le bois des chevrons et des pannes peut aussi former un léger pont thermique si l’isolation est placée entre.

Certains panneaux de PIR contiennent des raidisseurs en bois intégrés. Une couche de PIR se trouve alors encore entre le raidisseur et la contre-latte avec laquelle le panneau est vissé. Les panneaux sont ainsi autoportants et les ponts thermiques sont réduits ou évités.

Construction

opbouw

Dans le cas d’une toiture sarking, un pare-air est d’abord posé sur la construction de toit (sur ou sous les chevrons). Cet écran doit former un raccord sans interstices avec tous les éléments de construction contigus. Vient ensuite la couche d’isolation au-dessus des chevrons ou des pannes.

Un film de sous-toiture de protection est, enfin, posé et l’ensemble est fixé avec des lattes. Le toit est finalement doté de sa couverture.

TOITURE FROIDE

Prix au m²: 20 – 50 €
* Selon le matériau d’isolation et l’épaisseur de l’isolation

koud dak

Quand on isole un toit par l’intérieur, on parle d’une toiture froide. L’avantage, c’est qu’il ne faut pas retirer la couverture de toiture lors de travaux de rénovation.

En cas de construction neuve, la couverture de toiture ne doit bien sûr de toute façon pas être retirée.

En général, on utilise ici de la laine (de verre ou de roche) minérale qui est posée entre les chevrons dans le cas d’un toit à chevrons et entre les pannes et les chevrons dans le cas d’un toit à pannes. S’il n’y a pas de telle structure, un cadre en bois ou en métal est alors d’abord prévu au niveau de la structure du toit.

La laine minérale se coupe facilement sur mesure et est également facile à poser. Elle se coince aussi de manière optimale entre les chevrons, évitant ainsi les espaces d’échappement pour le froid ou la chaleur.

Construction

Sous l’isolation se trouve le pare-vapeur. Au-dessus vient le plancher de toiture et enfin l’étanchement de toit. Entre l’isolation et le plancher de toiture, l’air extérieur assure la ventilation.

Toit à chevrons

chevrons

Un toit à chevrons consiste en poutres en bois placées verticalement, de la sablière jusque dans le faîte, contre les poutres reliant les murs entre eux.

La sous-toiture vient à l’extérieur des chevrons. Le matériau d’isolation vient entre.

Toit à pannes

pannes

Dans le cas d’habitations plus anciennes, il est plus souvent question d’un toit à pannes. Ici, la sous-toiture est fixée sur les chevrons avec des contre-lattes, également placées verticalement. Entre les chevrons et les pannes, vous placez une première couche d’isolation. Cette couche seule ne suffit cependant pas. C’est pourquoi une deuxième couche est encore posée.

Ces couches sont posées avec un décalage, de manière à ce que les raccords et les interstices de la deuxième couche soient encore couverts.

Pour encore un peu plus de certitude, vous pouvez fixer des lattes supplémentaires entre les pannes. Vous créez un cadre maintenant mieux le matériau d’isolation en place.

Déconseillée

dampscherm

Cette approche est déconseillée aujourd’hui car elle peut – malgré le pare-vapeur – donner lieu à des problèmes d’humidité. Ils résultent de la convection d’air: l’air extérieur de ventilation se condense la nuit au contact de l’étanchement de toiture. Celui-ci n’est, en effet, pas chauffé par la maison.

Si vous devez opter pour une toiture froide, le choix du bon pare-vapeur et pare-air est donc essentiel. Il doit limiter suffisamment la diffusion de vapeur. Ici, des molécules d’eau pénètrent par le film dans l’isolation et s’y condensent.

La sous-toiture doit à la fois être perméable à la vapeur car le bois de la structure du toit peut aussi contenir de l’humidité, par exemple à cause de la pluie pendant les travaux.

ISOLER LE SOL DE GRENIER

Prix au m²: 25 – 35 €
* Selon le matériau d’isolation et l’épaisseur de l’isolation

zoldervloer

Vous pouvez finalement aussi décider d’isoler le sol de grenier. Cela n’implique pas de gros travaux et vous ne perdez pas non plus de place, comme cela est le cas avec une isolation froide.

Attention, vous devez alors être sûr de ne pas vouloir utiliser le grenier comme pièce à vivre.

Découvrez ici comment couvrir une toiture inclinée