La bonne plante au bon endroit

Aucune plante qui harcèle dans le jardin de Jean parce qu'il les place toujours là où elles se développent.

Transcription 

Cela fait longtemps, mais je m'en souviens encore très bien: lors d'un voyage au Danemark, j'ai brusquement vu le long de ces petites façades typiques des petites fermes, une ribambelle de ces plantes: des roses trémières! Ce ne sont pas des roses, mais on les appelle roses trémières, oui, car elles fleurissent le long d'une branche, une tige droite, les unes après les autres. Vous devez jeter un coup d'œil: là elles sont complètement ouvertes.

 


Chaque bouton que vous distinguez ici deviendra une belle rose trémière au ton bordeau. D’ailleurs, il y en existe aussi en blanc, en jaune ... et puis elles se croisent. Ce qui se fait par les abeilles et les bourdons, mais dans tous les cas, on peut constater que j’ai vraiment pu imiter ce que j’ai vu au Danemark, cela parce que j’ai semé une rose trémière contre la façade. Je ne l’ai jamais arrosée jamais nourrie, c'est simplement l'endroit idéal pour une rose trémière.

 


Ne les placez pas dans un parterre, mais placez-les simplement contre un mur. Pourquoi? Ce n'est pas trop humide. Ce qui leur donne du mal. C'est riche en calcaire à cause du mortier qui a été utilisé pour la fondation et entre les pierres. C'est sec et riche en calcaire et c'est ce dont elles ont besoin. Beaucoup ou peu de soleil?

 


Cela ne change finalement pas grand-chose étant donné qu'elle reçoit le soleil en fin d'après-midi et puis il faut savoir: elle va jusque trois mètres. L’année passée elle ne montait pas plus haut que ça, mais j’aurais déjà pu parier qu’elle s’étirerait jusque la gouttière!

 


Bien sûr, vous devez un peu l’attacher parce qu’elle penderait sinon tout du long de ce côté, mais je l’ai attachée et maintenant je profite des belles fleurs de la rose trémière au quotidien. Une plante que l’on peut laisser pousser contre une façade, et du côté ensoleillé de la maison, il y en a encore quelques-unes.
Nous sommes ici du côté ensoleillé et, aujourd'hui, même du côté très chaud de notre maison. Cette façade reçoit le soleil du début à la fin de l'après-midi. Elle chauffe très rapidement et la parcelle de terrain est très sèche. Elle est riche en calcaire, il y a donc des gravats dans le sol, mais ici aussi, on a auparavant soigneusement pensé aux plantes qui s’adapteraient le mieux à cet endroit un peu sec et subtropical. Oui, c'est donc très simple.

 


Les roses, ça ne les dérange pas du tout. Dès qu'elles se seront installées, vous devrez peut-être les arroser un peu la première année, mais ensuite les racines partiront à la recherche d'humidité, et puis regardez comment cette rose, une rose grimpante appelée Compassion, sent merveilleusement bon, et refleurit si joliment. Mais pour fleurir à nouveau, vous devez supprimer les fleurs mortes. C’est ce que nous allons faire, et je vais vous montrer comment.

 


Regardez, cette grappe a fini de fleurir. Je vais donc descendre, je veux que cette branche finisse par remonter: je ne vais pas trop la couper, mais la rose est restée là, la grappe de roses, et je descends alors de deux ou trois feuilles et là je coupe. C’est simple.
Et ensuite, de nouveaux boutons apparaîtront sur la tige et de nouveaux boutons commenceront à fleurir, de manière un peu moins exubérante mais encore bien comme il faut, avec une rose ici et là.

 


Vous pouvez provoquer une jolie floraison en supprimant rapidement les roses déjà fanées, car sinon, l'énergie de cette rose se concentrerait sur ces boutons, et former des graines et utiliser son énergie à cela. Mais à présent, l'énergie ira vers les nouveaux bourgeons qui formeront de nouvelles grappes.

 


Voyons, celle-ci est également ‘passée’, regardez, les feuilles sont complètement relâchées et elle a déjà fleuri à un endroit que j'ai élagué par le passé, donc une feuille, deux feuilles, je vais ici jusque trois. Hop.
Les bourgeons d'où proviendra la nouvelle rose se trouvent dans ces feuilles. Si je taille maintenant pour que ce bourgeon se dirige vers l'extérieur, et que je taille toujours à l’oblique, afin d'éviter de l'eau pourrie ou stagnante, eh bien, une nouvelle rose sortira de ce bourgeon attiré par la lumière. Encore ici un, deux… et couper!

 


Nous y sommes presque! Ah, il y a une autre grande ici. Elle a également complètement fânée. C'est la rose du bas; un, deux… et voici le bouton sous la feuille, hop, et on coupe. Bien sûr, s'il y a des roses dans un bouquet qui n'ont pas encore fini de fleurir, vous ne les coupez pas juste comme ça. Celle-ci a déjà fini de fleurir; Je la retire tout de suite. Hopla, elle est partie.
Mais regardez un peu; la fleur de cette rose à ce blanc-jaunâtre, qui s’ouvre, je privilégie aussi des roses qui dévoilent leurs étamines au fil du temps, pour attirer les abeilles et les bourdons, c'est essentiel pour la nature. Certains types de roses poussent comme des bouquets, hé, et donc regardez, si vous avez un vase et que vous en mettez un, alors votre vase parait immédiatement rempli.
Roses, roses trémières, évidemment; la lavande. Si vous possédez une façade assez chaude avec un sol sec, plantez-y de la lavande, elles adorent ça! Pensez aux régions où la lavande se cultive de manière professionnelle, comme en Provence, le plateau de Valensole paraît tout bleu de lavande parce que le sol y est riche en calcium et pauvre, et ces plantes y poussent bien.

 


Bientôt, les fleurs s'ouvriront et cela sentira bon à nouveau. Le romarin est lui aussi un amoureux de l’aridité. J'ai dû l'attacher un peu parce qu’il retombait sur mon allée, en récupérant constamment les pointes pour cuisiner - des pommes de terres au four avec du romarin, ah la la… on se régale, c’est un vrai plat d'été - Regardez, en faisant cela, chaque fois que vous coupez ces pointes, le haut du romarin va se ramifier plus fortement.

 


C’est ce qu’on peut voir ici. Regardez ici le nombre de branches. Il va fortement se ramifier, et deviendra une plante beaucoup plus dense. Ah oui, rien que cette odeur! C'est agréable, n'est-ce pas? Le romarin; c’est même bon à mâcher. Le summum des plaisir du sud; les abricots! Des abricots ici, avec nous ... [rires] en Flandre-Orientale, contre une façade, regardez, il y avait beaucoup de fleurs dessus. Cette année, j'ai une douzaine d'abricots, contre seulement cinq l’année passée, donc on est sur la bonne voie.

 


Cette plante profite du fait que cette façade dégage également de la chaleur le soir, ce qui vous permet de planter un arbre subtropical contre votre façade. Cela ne concerne pas uniquement les abricots, mais s'applique aussi à ce raisin ici, qui était là, orphelin, complètement envahi par la végétation. Et après trois années de taille, je l’ai réduit jusque la façade, et il y a déjà quelques semaines j’ai élagué ses plus longues extrémités.

 


Ceci aussi, c’est une floraison qui apprécie l’aridité du sud; de l'origan mais avec une forme de feuilles très claires. Je trouvais que ça offrirait une jolie combinaison, le gris-vert de la lavande, avec cet origan plus clair.

 


C'est pour les spaghettis, c'est pour la pizza. C’est un parfum et une saveur typiquement italienne que vous sentirez sur vos pizzas, chez un vrai pizzaiolo italien. Voilà, et puis on a cette rose ici. C'est aussi une orpheline, dont je ne connais pas le nom. Je pensais qu’il s’agissait d’un rosier en buisson, et j’ai laissé une branche pousser, et regardez, une étendue de fleurs blanches en quelques semaines, et qui refleurit ici, et là je ne vais pas le tailler parce que chaque réceptacle floral ici, deviendra un fruit d’églantier.

 


Vers l’hiver, tout ceci redevient complètement magnifique avec ces églantiers. Les merles et les grives musiciennes, et tous les oiseaux de ce jardin qui l’apprécient, viennent en profiter. Voilà, une façade sud avec des plantations très spécifiques qui ne peuvent pas rater et comme vous pouvez le constater: vous n'avez pas besoin de beaucoup d'espace. Si on regarde de l'autre côté, là encore j'ai un petit parterre.

 


Oui, alors là c'est une toute histoire. Il s’agit de plantes qui préfèrent un peu d’humidité et de l’ombre. Ce que je ne devrais pas essayer par ici. Ce serait une garantie d’échec. Là, j'ai affaire à de l’hosta ou de la fleur de lys, à du lamier, à toutes sortes d'autres plantes qui se portent très bien, par exemple ici ce bugle, un arbuste rampant, ce sont des plantes qui préfèrent rester à l'ombre plutôt qu’en plein soleil.
Les plantes d’ombre, les hostas, c’est très beau, mais je le constate ici malheureusement, et vous le savez déjà, les hostas souffrent toujours de l’appétit des escargots. Je ne sais pas ce que ces limaces lui veulent, mais il y a visiblement quelque chose qu’ils aiment, puisque chaque fois ils veulent et doivent se rendre à cet hosta. Ils rampent dessus de nuit et dévorent ici les feuilles vertes.

 


C'est dommage car ce sont réellement de jolies formes et couleurs de feuilles, mais bon, je vais donc saupoudrer de granules. J'utilise des granules bio. Des granules anti-limaces qui ne parasitent pas la chaîne alimentaire, et qui sont parfaitement sûrs pour les enfants ou les animaux domestiques.
Regardez, ensuite je vais étaler des granules sous chaque hosta, juste une poignée. Les limaces y sont attirées et en meurent. L’escargot se recroqueville et on en est débarassé. c’est dommage car les hostas sont de très belles plantes à feuilles et qui existent en d'innombrables variétés. Il suffit de regarder celle-ci, avec ce beau blanc au centre de la feuille. Ha, celle-ci aussi a été bien entamée, elle a jauni sur le bord.

 


Il existe également de mini hostas de nos jours que vous pouvez placer dans des endroits très petits ou dans des pots sur un balcon, mais comme je l’ai dit: les escargots veulent absolument ces hostas et restent à l’écart du reste. Ces lamiers ici, cette digitale pourpre qui s’incruste, regardez, elle va fleurir. C'est une retardataire. Au soleil, elles ont fini de fleurir, mais celles à l’ombre doivent encore commencer. C'est comme ça, leur saison débute un peu plus tard.
Voilà, àa, c'était l'allée, et à côté de cette partie ombragé et de ce côté particulièrement chaud, il y a encore une autre façade, la façade nord de cette maison et là il y a énormément d'ombre. Jetons y un coup d'oeil.
Pour l’ombre, forcément, il est préférable d’opter pour des plantes à feuilles. Les plantes qui produisent des feuilles assez grandes et peuvent tolérer une pénombre prolongée - car on a par exemple une obscurité partielle, où le soleil brille six ou sept heures par jour. Voire cinq heures maximum. Et ensuite, il y a la pénombre prolongée, où le soleil ne vient plus du tout, voire seulement une ou deux heures par jour, et enfin on a évidemment aussi le plein soleil. Nous voici à la façade nord.

 


Vous pouvez déjà le sentir au niveau du mur. Il reste toujours frais. Le soleil ne brille jamais par ici, et c'est là que j'ai travaillé avec des fougères. Il existe actuellement trois types de fougères dans ce jardin. Jetez un coup d'œil à la fraîcheur de ce vert, il s'agit d'une scolopendre où les spores apparaissent au bas de la feuille. Regardez, elles ne sont pas encore mûres, elles doivent encore brunir, mais ce sont toutes de nouvelles feuilles de cette année.

 


J'ai coupé toutes les feuilles de l'année dernière, et là elle se renforce, regardez comme elle est robuste. Bien qu’elle paraisse touffue, ce qui donne l’impression que c’est une plante ayant besoin de beaucoup d’eau, ce n’est pas du tout le cas. Elle est même bien au sec contre ce mur et se porte bien. Ce sont des plantes que j'ai aussi vues émerger en tant que semis et que j'ai préservées pour qu'ils puissent se développer. Celles-ci sont venus d'elles-mêmes.

 


C'est la fougère femelle. Qui survit également bien dans des endroits assez secs et complètement à l'ombre. Il y en a deux autres. Tout ce côté est planté de fougères. Elles se séparent bien et fournissent un effet luxuriant en peu de temps. Alors ici, ma préférée, c’est cette fougère, une fougère qui vient d’Amérique, de Pennsylvanie, regardez comme ces belles feuilles sont toutes bouclées. Ici aussi on a encore les spores qui poussent au dessous.

 


Je trouve que c'est une plante magnifique, vous devriez voir comment elle s'ouvre complètement, puis avec ces feuilles gracieuses ... oui, et on termine ici avec une scolopendre aux feuilles vertes toutes fraîches. Ici, je n'ai plus rien à faire. Parfois, un égopode apparait, mais je le retire, sans plus. Il n’y a pas trop à s’en soucier, et oui, encore une fois, la bonne plante au bon endroit!
Ici, de ce côté, il y a davantage de soleil et là, j'ai réalisé une bordure d’arbustes avec quelques hortensias, et aussi quelque chose qui a poussé tout seul. Un cadeau de la nature, c'est cette plante ici, qui est en fait un excellent couvre-sol. Que sont ces couvre-sols? Ce sont des plantes qui se tissent à travers ces arbustes afin de créer un bel ensemble naturel, et comme couvre-sol on a cette herbe de Robert.

 


C'est une sorte de géranium; Géranium Robertianum, l'herbe de Robert. Qu'est-ce qui la rend si géniale? Elle fleurit du printemps jusqu’à l’été, puis elle meurt lentement, mais quand elle meurt, la plante se décolore dans le plus beau rouge que vous puissiez avoir. On profite alors de l’automne en plein été. Regardez comme il est beau ce rouge de l’herbe de Robert, qui s’accorde ici avec les fleurs du Fuchsia magellanica, un fuchsia robuste, dont les fleurs sont par ailleurs comestibles.
Vous le savez déjà, je suis un grand amateur quant aux formes et structures des feuilles, de leur textures, et si vous en avez beaucoup dans le jardin, cela le rend d’autant plus fascinant, quelle que soit la floraison. Et c’est une plante que j’ai vue récemment pour la première fois lors d’une excursion de jardins à East-Anglia, en Angleterre, dans les jardins de Beth Chatto, et c’est une plante que j’ai achetée là-bas.

C'est une espèce de Persicaria, vous pouvez déjà dire rien qu’à la couleur de la feuille qu'il s'agit d'une Persicaire, mais cette feuille a une forme particulière; regardez ce bout en forme de lance, puis ces deux lèvres ici à gauche et à droite, je trouve que c'est vraiment magnifique! Il s’agit ici d’une plante âgée de seulement quelques semaines, mais derrière celle-ci, il y en a une autre, et je suis sûr qu’avant la fin de l’été, toute cette partie sous l’érable sera recouverte de Persicaria. Oui, j'adore ça. Je suis curieux d’en découvrir les fleurs; des fleurs blanches devraient arriver, mais on verra cela plus tard.
Jetez un coup d'œil à la façon dont cet hortensia dévoile ses fleurs discrètement… ah, avec la sécheresse et la chaleur d'aujourd'hui, elles laissent vraiment leurs feuilles en suspens. Je pense que ce soir je vais verser un seau d'eau ici et là. Regardez cette couleur; c'est rose, et aussi au milieu, ces fleurs vont devenir rose. J'ai laissé cet hortensia poussé comme quand je l'ai planté, et je n'ai rien fait d’autres. Il n'a reçu qu'un peu d'engrais d'hortensia au printemps, et un peu plus tard, j'ai tenté une expérience. Ces hortensias se décolorent en bleuâtre.

 


Non seulement les fleurs de bordure, qui vont tirer vers un bleu blanchâtre, mais également ici au centre, les fleurs fertiles; là ce sont des fleurs stériles, qui ne serviront qu'à attirer les insectes, ces grandes fleurs, mais ce sont les vraies fleurs à pollen et autres, qui vont former des graines, et elles sont aussi bleues, ce qui est due à l’acidité du sol. Comment ai-je rendu ce sol acide?

 


Eh bien, je suis juste allé chercher un produit pour bleuir, de l’oxyde d’aluminium, c’est ce que vous pouvez acheter dans un magasin de jardinage. Vous devez en dissoudre dans l'eau et arroser vos hortensias plusieurs fois au printemps, ce qui rend le sol plus acide et vire la couleur de la fleur des hortensias normalement rose en du bleu. Oui, j'aime cette couleur bleue. Si vous ne le faites pas, il deviendra rose. Du coup, pas envie d’aller au magasin de jardinage?

 


Ensuite, prenez simplement de la laine d’acier, des tampons abrasifs, et placez-les dans le sol autour de l'hortensia. L'oxyde de fer formé par la rouille des éponges procurera le même effet. Le sol est légèrement acidifié et les fleurs apparaissent donc en bleu. Encore un autre conseil pour les plus bricoleurs parmi nos téléspectateurs, et qui seront certainement attentifs: Disposez-vous encore de clous rouillés? D'accord, et bien, éparpillez-les au sol avec l'hortensia. Mais soyez prudent le jour où vous désherbez!
Vous l’avez vu, les plantes contre une façade, c'est tout à fait possible, il suffit de vous assurer que vous mettez les plantes au bon endroit. Par conséquent, lisez attentivement les étiquettes des plantes que vous achetez. Habituellement, au dos de l'étiquette avec le nom, il est décrit exactement de quelle quantité de soleil, quel sol, quelle quantité d'eau, quels soins la plante a besoin, et ensuite, tout le reste devient un jeu d'enfant! La bonne plante, au bon endroit!

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.