Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

Autoconstruction - épisode 7

Creuser des fondations soi-même - Ep. 7 - Nous allons choisir un matériau pour l'égouttage. Puis, nous nous attaquons aux fondations: pourquoi doivent-elles être renforcées de paniers d'armature et comment procède-t-on? Sous la direction de l'entrepreneur, nous le faisons nous-mêmes. Après, c'est le tour au coffrage et nous posons les tuyaux d'égouttage. Si tout cela est en ordre, nous pouvons couler la plaque en béton du nouvel élargissement à l'arrière.

Transcription 

00:24 – 00:39
Dans l'émission précédente, nous avons tracé les axes de notre chantier de construction. Les axes constituent la base de la maison.

Ensuite, la citerne à eau de pluie, la fosse septique et la fosse d'infiltration ont été placées dans le sol.


Dans l'émission précédente
00:41 – 00:47
Dans cette émission, nous travaillons une centaine d'heures, pour une économie de 4000 euros.


00:57
Pour savoir quels matériaux nous devons acheter pour les égouts, nous nous rendons avec notre plan chez le négociant en matériaux de construction.


01:25


Homme 1:
Un diamètre de 160 ici, un bon gros tuyau. Et ici encore un diamètre de 110, c'est un peu plus petit. Il faut aussi éviter les coudes de 90° et privilégier ceux de 45°, pour éviter toute obstruction. Je vois ici aussi la conduite d'aspiration. C'est important qu'elle soit là.


01:50


Homme 1:
Merci.


02:00
Nous sommes bien conseillés lors du choix du matériel. Nous ne risquons ainsi pas de nous tromper dans la commande.


02:08


Homme 1:
Donc un de 110, un de 160, un coude de 45°, pas trop court, et il vous faut les deux selon le plan.


02:22


Nous emportons déjà ce que nous pouvons transporter nous-mêmes.

Nous faisons livrer la commande pour les fondations sur le chantier.


02:31

Les corbeilles en acier ont été réalisées sur mesure selon le calcul de l'ingénieur en stabilité.

Il y a également des barres et des treillis d'armature et d'autres éléments comme le coude de raccordement énergétique et encore des tuyaux pour l'égout.


02:44
Le béton sec est livré aussi.


02:50


Bart, notre entrepreneur, montre comment remplacer les cordes des axes par des lignes de marquage; ici, il vaut mieux utiliser une planche pour être sûr de travailler droit.

Ensuite, on peut enrouler les cordes et les fixer.


03:04


Homme 2 = Bart De lameilleuere
Nous allons à présent creuser les tranchées de fondation. Ici, vous voyez l'armature qui sera placée dans ces tranchées. Elle sert à rendre la fondation nettement plus robuste. Comme le sol a été remué, le support n'est plus suffisamment robuste et c'est pourquoi une armature est placée dans la fondation.


03:36


Là où le sol a été creusé, nous tendons à nouveau la corde car elle indique aussi quelle sera la hauteur du niveau de sol fini. Le sol de fondation doit se trouver quasiment un mètre sous ce niveau.

La construction se présente ainsi: la fondation fait 40 cm de profondeur. Au-dessus vient la dalle de béton de 22 cm d'épaisseur et au-dessus encore la couche d'isolation et le sol même, pour une épaisseur de 28 cm. Le tout fait donc 90 cm.


04:03
Vous voyez ici que nous allons construire l'extension là où se trouvait l'ancienne partie arrière de la maison. Ce sera la partie de construction neuve.


04:15
En creusant, vous trouverez parfois dans le sol par exemple des restes de tuyaux: tout doit être retiré.


04:22
Une fondation doit venir là aussi mais comme nous sommes très proches de la citerne à eau et à eau de pluie, nous devons travailler prudemment, et donc pas avec la grue.


04:30
Le terrain est légèrement en pente. De ce fait, la dalle de sol arrivera au-dessus du niveau du sol. Pour éviter que le béton coule, nous devons donc réaliser un coffrage. Pour cela, nous allons utiliser des panneaux de multiplex.


04:45
La profondeur des tranchées de fondation est contrôlée avec le laser.


05:15
Les corbeilles doivent être stables et ne peuvent pas s'enfoncer dans le sol si beaucoup de pression est exercée dessus.


05:19
Nous commençons d'abord par le coffrage. Vous posez de préférence les panneaux de multiplex sur des chevalets. Vous pourrez ainsi les scier facilement sur mesure avec une scie circulaire.


05:30
Nous plaçons les planches contre les pieux que nous avons déjà plantés dans le sol. A l'extérieur du coffrage, nous fixons une poutre de soutien robuste.


05:35
Cela permet d'éviter que les planches soient repoussées par la pression du béton.


05:41
Bart nous montre comment procéder et ensuite, nous le faisons par nous-mêmes.


06:05
Avec la tronçonneuse, nous pouvons réaliser facilement des pieux nous-mêmes. Si vous n'avez pas de tronçonneuse, la scie à main est une bonne alternative mais ça prendra plus de temps.


06:20
Nous faisons à chaque fois attention à travailler bien sous les axes. Sinon, nos fondations ne suivront pas le plan...


06:29
Nous plaçons les planches bien serrées les unes contre les autres, afin que le béton ne risque pas de couler. Elles doivent être placées à la bonne hauteur.


06:39
Nous plaçons un renfort pour maintenir le coffrage bien en place. Les coins sont encore renforcés. Et avec le niveau, nous surveillons si tout est correct.


06:55
Après une journée de dur labeur, nous obtenons ce résultat.

Ici, vous voyez déjà le plan de la nouvelle extension: la partie arrière où se trouvent les fosses sera le carport tandis que les deux parties avant seront l'arrière-cuisine et la cuisine.


07:10
Il est à présent temps de placer les corbeilles d'armature sur le béton ayant entre-temps durci. Ces corbeilles sont nécessaires ici pour garantir la stabilité du nouveau bâtiment.

La fondation a été calculée de manière à ce qu'il ne puisse pas y avoir d'affaissements si beaucoup de poids est placé dessus.

Nous posons l'armature sur des petits blocs. Le béton peut ainsi bien couler entre et l'acier est entièrement intégré dans le béton.


07:38
Pour obtenir un raccord correct entre les corbeilles, il faut les glisser l'une dans l'autre dans les coins. Pour cette tâche, de l'aide sera la bienvenue. Bart nous guide. Nous scions les barres trop longues avec une meuleuse d'angle.


08:03
Sur les corbeilles, nous plaçons des écarteurs afin qu'elles ne puissent pas venir contre les parois latérales en bois.


08:27


Homme 2
Pour la distance du béton. L'écarteur fait 3 cm de largeur, il ne peut pas venir contre le coffrage.


08:41
Dans les coins, nous fixons correctement l'armature avec du fil de fer, afin qu'elle ne puisse pas flotter. On appelle ça le ferraillage. Pour cela, nous utilisons un tire-fil ou un lieur et beaucoup de fils de ligature!

En tirant, cet appareil effectue le mouvement rotatif, ce qui attache rapidement les fils.

Placer l'intérieur du coffrage est nettement plus facile. Nous posons simplement les planches les unes contre les autres. Ensuite, nous poserons les tuyaux d'égout et remblaierons tout avec du sable. Les panneaux sont ainsi maintenus en place automatiquement. On ne peut évidemment plus non plus les réutiliser. D'où l'expression 'coffrage perdu'.


09:20
Nous devons à présent scier à travers le coffrage des ouvertures pour les tuyaux d'égout.

09:25
Là où les tuyaux doivent passer à travers l'armature aussi, nous scions des ouvertures dans les corbeilles. Pour cela, vous pouvez utiliser la meuleuse d'angle.


09:33
Nous commençons à poser les tuyaux d'égout à partir du point de raccordement au réseau d'égouts. Le tuyau principal a un diamètre de 160 mm et est orange, pour indiquer qu'il s'agit de l'évacuation d'eaux usées. C'est l'eau des toilettes, des salles de bains, de la cuisine, des terrasses.

Là où ce tuyau est raccordé à l'égout, il est doté d'un clapet anti-retour. Ça signifie que si l'eau dans l'égout monte trop haut, par exemple en cas de grosse averse, ce clapet passe en sécurité et se ferme donc. Ça évite un reflux de l'eau des égouts vers le tuyau d'évacuation.


10:07
Le système flexotank est un système flexible sur la citerne à eau de pluie. On peut le faire tourner et aussi l'adapter en hauteur. Idéal si vous comptez raccorder les tuyaux vous-même. Les tuyaux d'évacuation des gouttières et des toits plats y sont raccordés, ainsi que le tuyau de raccordement vers la fosse d'infiltration. Le tuyau rouge est, lui, le tuyau d'attente pour l'électricité, de manière à pouvoir placer une pompe pouvant approvisionner la machine à laver et les toilettes.


Nous avons monté les tuyaux à travers les corbeilles d'armature et le coffrage. Et toujours avec la bonne inclinaison: soit 1 à 1,5 cm d'inclinaison par mètre courant jusqu'à l'égout.


Ici, nous voyons clairement les tuyaux d'attente pour l'électricité. Le câble noir est le socarex: la conduite d'aspiration dans la citerne vers le robinet dans l'arrière-cuisine.


11:00
Le système flexotank est facile à monter avec la notice explicative.

L'eau passe via ce tuyau d'amenée jusqu'au fond, sans éclabousser. Les filtres ne se bouchent ainsi pas. Pour le monter, nous mesurons d'abord la profondeur de la citerne avec une volige. Puis, nous vissons les tuyaux entre eux à la bonne longueur. Et ensuite, nous plaçons le tuyau dans la citerne et plaçons le couvercle de montage dessus. Dans le couvercle vient aussi un filtre à feuilles, pour retenir la saleté.

Puis, nous fermons le flexotank. Par la suite, nous placerons un couvercle adéquat dessus, à la bonne hauteur et dans le même matériau que le sol fini.


11:37
Là où l'évacuation est raccordée au réseau d'égouts, nous prévoyons une fenêtre de contrôle, afin de pouvoir contrôler le clapet anti-retour.


11:44
Entre-temps, les treillis d'armature pour la dalle de béton sont livrés.


11:52
Mais nous continuons d'abord de poser les tuyaux d'égout.

Nous enduisons les tuyaux de graisse. Nous serons ainsi sûrs qu'ils s'enfoncent bien et ne risquent pas de se détacher.

Là où les tuyaux doivent encore être raccordés, nous plaçons des petits couvercles. Rouges pour les eaux usées, bleus pour l'eau de pluie.


12:12
Nous fixons bien les tuyaux, afin qu'ils ne puissent pas glisser; Bart contrôle tout avec le niveau.

Tous les tuyaux de la nouvelle partie seront raccordés par la suite à l'extérieur de la maison et donc en dehors des fondations. Nous devons à présent les fermer temporairement avec les bouchons. Un nom est aussi attribué à chaque tuyau. Nous ne commettrons ainsi pas d'erreurs lors du raccordement.


12:43
Maintenant, nous remplissons tout avec de la terre, jusqu'à ce que les tuyaux soient complètement enterrés.

Sur la terre vient une couche de finition avec du sable.

Nous travaillons ici avec notre équipe d'autoconstructeurs mais c'est une tâche que vous pouvez aussi accomplir seul en tant qu'autoconstructeur. Mais c'est évidemment bien plus agréable de vous faire aider.

Avec le laser, nous mesurons la bonne hauteur car il doit encore nous rester 22 cm pour la dalle de béton et le sable doit arriver partout à la même hauteur.


Ensuite, nous damons le sable avec une plaque vibrante.


13:34
Le support de la nouvelle extension est prêt. Mais il ne faut surtout pas oublier la boucle de mise à la terre. Elle doit aussi se trouver dans le sol.

La boucle de mise à la terre ne peut pas être interrompue. Elle doit être continue de l'ancienne partie vers la nouvelle et retour.


14:27
Nous posons maintenant le film de construction, pour éviter que du sable remonte. Pour les grandes surfaces, c'est bien sûr aussi une protection contre l'humidité ascensionnelle.

Sur les blocs, nous posons à nouveau des treillis d'armature. Le béton doit ici aussi bien pouvoir couler sous l'armature.


14:45
L'armature sert à rendre toute la structure portante. Nous allons d'abord poser une sous-armature. Nous laissons les treillis se chevaucher sur environ 10%, pour la robustesse.

Les treillis présentent des dimensions fixes. S'il vous faut des morceaux plus petits, il faut les couper, avec une meuleuse d'angle ou une tenaille.


15:26
Nous assemblons les treillis entre eux à travers le coffrage. C'est pourquoi nous plaçons des barres en fer à travers les corbeilles du coffrage. Nous attachons ces barres aux treillis avec du fil de fer.


15:41
Sur cette sous-armature, nous plaçons à présent des écarteurs en zigzag, sur lesquels nous posons ensuite des treillis. Et nous attachons à nouveau bien tout ensemble; cela demande de la patience.


Le sol a été fortement remué. Nous ne devons prendre aucun risque et devons répartir la pression du mieux possible. Notre dalle de sol doit aussi pouvoir supporter toute la charge concentrée.


16:03
Nous posons aussi les treillis d'armature au-dessus des corbeilles des fondations. Le tout forme ainsi 1 ensemble et la dalle de sol n'est interrompue nulle part.

Sur le film se trouve maintenant une armature de bien 15 cm d'épaisseur. Bien que nous puissions le faire nous-mêmes, vous avez intérêt à vous laisser guider par l'entrepreneur pour la méthode de travail et le contrôle de votre travail.


16:32
Nous avons également prévu des barres d'armature verticales. C'est là que viendront par la suite les colonnes du carport.


17:00
Le chauffeur du camion bétonnière monte d'abord la rigole avec laquelle le béton sera coulé.

Le coulage de béton est rapide. Seul, vous ne pourrez jamais suivre le rythme de la bétonnière. Demandez donc de l'aide.


17:24
Le béton doit être bien réparti sur la surface. Il faut donc déplacer la rigole régulièrement. Prévoyez de bonnes bottes et une pelle ou un râteau pour répartir le béton uniformément.


18:00
Le laser est bien sûr important: la dalle de sol doit être de niveau et être coulée à la bonne hauteur.

Pour ce travail, nous avons fait venir plusieurs camions bétonnières; vous pouvez convenir avec la centrale qu'elle livre sur demande, c'est-à-dire quand vous êtes prêt.


18:21
Une fois le béton coulé, nous le faisons vibrer afin d'en chasser les bulles d'air. Cela compacte le béton et le rend donc plus résistant.

Lorsque la dalle a été lissée, elle peut commencer à sécher. Le béton atteint sa résistance à la compression après 28 jours.


18:44
Jusqu'ici, nous avions déjà économisé 6.400 euros.

Dans cette émission, nous avons à nouveau travaillé une centaine d'heures. A 40 euros de l'heure, ça représente donc 4000 euros. Au total, on obtient une économie de 10.400 euros.


19:00
Dans la prochaine émission, nous continuerons de poser les tuyaux d'égout dans la maison existante. Nous creuserons là aussi une fondation. Et nous préparerons tout pour couler la dalle de sol. Nous expliquerons aussi ce qu'est le coude de raccordement énergétique et comment le placer.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.