Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

La construction ciculaire, c'est quoi?

La construction devient de plus en plus chère et les matières premières deviennent de plus en plus rares et nous devons donc considérer malin la (ré)utilisation des matériaux et des matières premières. Cela est possible au moyen de la construction circulaire. Mais comment ça marche? Dobbit était présent à l'événement BuildUp où c'était le thème central. Ici, nous découvrons de l'industrie de la construction elle-même ce que le terme 'Construction circulaire' signifie exactement.

Transcription 

La construction coûte de plus en plus cher et les matières premières se font de plus en plus rares. Une utilisation plus optimale des matériaux et des matières premières devient donc indispensable. C’est pourquoi cette édition de BuildUp se voulait entièrement consacrée à la «construction circulaire»

Man 1
En tant qu'éditeur de revues spécialisées, nous sommes en contact étroit avec des groupes cibles très divers au sein de la construction professionnelle. Architectes, prescripteurs, bureaux d'études, des entrepreneurs, maîtres d'œuvre, ou encore sous-traitants. Nous observons quels thèmes animent ces personnes, et nous pouvons alors les réunir durant un tel événement networking autour d’un thème donné. Nous avons opté pour la «construction circulaire» car ce thème nécessite avant tout une coopération et une concertation entre ces personnes. Et durant une journée comme celle-ci, ces personnes entrent également en contact, parviennent à de nouvelles solutions, à de nouveaux projets.

Mais qu’est-ce que la construction circulaire?

Man 2
La construction circulaire est un dérivé de l'économie circulaire. Pour savoir ce qu’est une économie circulaire, nous devons partir de l'économie ordinaire. Dans l’économie ordinaire, nous commençons avec les matières premières, nous fabriquons un produit, nous le vendons et, à un moment donné, il a atteint la fin de sa vie. Quelqu'un le jette à la poubelle et le produit restera en déchèterie. L’économie circulaire veille à utiliser les matériaux dès le premier point. Mais aussi de quelle manière ces matériaux peuvent être retournés au producteur, ou peuvent être utilisés à un endroit différent, d’une manière différente. Il ne s’agit donc plus d’une chaîne unique démarrant de la production à la déchèterie, mais d’un cycle dans lequel nous pouvons réinjecter différents matériaux ou composants au sein de l’économie sans créer de gaspillage.

 

La construction circulaire se veut être une nouvelle façon de penser qui initie des projets pilotes. Pour stimuler cela, un Green Deal en construction circulaire a été créé.

Vrouw 1
Nous avons lancé le Green Deal pour construction circulaire après une période préparatoire de deux ans au sein de la circulaire flamande. Ce que nous voulons faire à présent avec ce Green Deal pour la construction circulaire, c’est apprendre et expérimenter. Encouragez les gens à essayer un certain nombre de choses. Des techniques de construction circulaires ou des idées novatrices qu’ils peuvent ensuite concrètement expérimenter sur leurs chantiers. Nous pouvons ensuite partager ces connaissances au sein du groupe.

Vrouw 2
À l'avenir, nous devrons vraiment commencer à construire en utilisant beaucoup moins de matériaux, mais les consommateurs veulent naturellement conserver chez eux le même confort et le même sentiment de bien-être. Et il faudra donc que nous apprenions bien comment réussir ce défi de construire avec moins de matériaux tout en offrant le même confort.

Une utilisation plus consciencieuse des matériaux, voilà le message, et il en existe déjà quelques exemples pratiques.

Man 3
Notre expérience se situe principalement dans le produit en général, nous avons par exemple des façades en aluminium. Dans la section façade, en aluminium, nous pouvons effectivement recycler indéfiniment sans perte de valeur du produit.

Man 3
Ce que nous remarquons, c’est que nos clients sont davantage sensibilisés. Du coup, cette question est réellement posée afin d’obtenir des garanties lorsqu’on veut autant, ou autant d’aluminiums recyclés dans notre produit.

Vrouw 2
Nous constatons à Bouwunie qu’un certain nombre d’entrepreneurs utilisent la construction circulaire ou disposent de questions très spécifiques sur ce sujet. Mais il y a encore un très large groupe qui l’ignore. Pour tous ceux qui découvrent, il y a encore un vrai besoin d'informations dans notre secteur.

Pour répondre à ce besoin, des événements tels que BuildUp sont organisés.

Vrouw 3
Je pense qu’il y a beaucoup d’événements aujourd’hui où vous pouvez obtenir des informations sur la signification de la circularité. Et je pense que vous devriez vous renseigner vous-même, quel que soit le sujet sur lequel vous travaillez dans le secteur de la construction, sur ‘comment puis-je l'appliquer maintenant?’. Et cela ne signifie pas forcément que tout votre bâtiment doit être de suite démontable. Mais plutôt orienté vers un scénario sur ce qui serait le plus adéquat à déjà appliquer maintenant. Si vous songez par exemple à une habitation que vous pourriez agrandir et réduire, certes, c’est assez extrême, mais vous pouvez commencer à y réfléchir. OK, quand les enfants sont partis, comment réaliser quelque chose d’utile avec ces espaces? De cette façon, on examine donc déjà spécifiquement comment un bâtiment risque d’évoluer et de proposer une solution.

Vrouw 3
Dans ma présentation, il était donc important de réfléchir aux outils que nous pouvons offrir aux concepteurs, aux architectes, ainsi qu’aux entrepreneurs, pour les aider à approfondir leur réflexion par rapport au circulaire. Donc, d’une part, ce sont des directives de conception. Ce sont des directives à différentes échelles, sur le matériel, les composants, le bâtiment et même le secteur. Et là, chercher des exemples pratiques. Comment pouvez-vous appliquer cela? Quel matériau de référence existe-t-il? Et puis aussi venir avec des solutions pratiques. Là nous avons développé un catalogue de construction pour Ovam. Et chercher là une solution générique, pas spécifique à une marque. Mais aussi plutôt des solutions spécifiques aux produits. Et effectivement les mettre ensemble dans un catalogue structuré. Pour que les gens puissent très rapidement découvrir les possibilités de construction.

En fin de cycle, pour ce qui est du traitement des déchets, là aussi des outils et des informations supplémentaires sont nécessaires.

Man 4
Nos spécifications, qui sont très détaillées aujourd'hui et qui permettent d'éviter les discussions lors de la mise en œuvre et de la phase de construction, ne sont en réalité pas encore suffisamment détaillées pour la partie démolition. Et en y ajoutant des éléments, en y ajoutant également la gestion des déchets et en la décrivant plus en détail, nous espérons pouvoir guider davantage de chantiers durables et circulaires.

Man 4
Nous ne sommes pas nous-mêmes artisans, mais nous allons prescrire les textes et les vérifier au mieux. Grâce à un bon contrôle et à un suivi du chantier et en veillant à ce que l’entrepreneur, l’entrepreneur principal et les sous-traitants fassent tout ce qui est décrit dans le texte du cahier des charges, nous espérons obtenir un résultat final qui soit circulaire.

En plus de collecter des informations et de créer de nouveaux outils, il s'agira également d'investir dans l'avenir.

Man 5
De nos jours, étant donné que les connaissances sur ce sujet restent relativement limitées, le coût des études sera plus élevé. Je pense par exemple à cartographier complètement une démolition. Cartographier une donnée de tous les éléments qui doivent être démontés. Aujourd'hui, nous avons une simple démolition. Ce qui consiste à réduire un volume au sol. Mais si nous devons lancer un appel d'offres pour une partie à démanteler, il nous faudra beaucoup plus de connaissances et de temps pour le faire correctement. De plus, ces nouvelles technologies, qui permettront d’apporter des solutions aux structures et bâtiments démontables, sont encore très limitées pour le moment. Un certain nombre d'acteurs sur le marché peuvent nous aider dans ce domaine, mais c'est du savoir-faire, c'est du temps et cela nécessite quelques euros. Donc, dans ce sens, je ne pense pas que le bâtiment coûtera plus cher, mais plutôt que le format pour les préparatifs de la construction et son approche, ça sera un peu plus cher aujourd'hui.

Mais pour que la construction circulaire fonctionne vraiment, il doit également y avoir une demande du client.

Cette demande n’existe pas encore et c’est une préoccupation qui nous travaille. Nous avons une certaine vision de l'avenir. Nous avons beaucoup de chance de pouvoir vivre, et nous travaillons à mieux conscientiser sur notre monde, sur le climat. Mais je crains que de l’autre côté de la table, de là où l’argent provient, les clients, les constructeurs d’habitations, les promoteurs de projets, il faudra également les sensibiliser à court terme.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.