Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

Finition des joints des plaques de plâtre

Pour une finition parfaite de vos joints de plâtre, vous devez partir d’une bonne base. Choisissez les panneaux appropriés pour recouvrir votre mur avec une épaisseur suffisante. Placez-les dans un seul plan et laissez les joints bien s’ajuster. Si votre base est bonne, vous pouvez remplir les joints entre vos panneaux. Le produit que vous utilisez à cette fin et la façon de le faire dépendent du type de panneaux que vous avez placé. Aussi vérifiez toujours ce que prescrit le fabricant des panneaux et faites votre choix en conséquence. Vous obtenez le meilleur résultat quand la température et l’humidité correspondent à ce que qu’elles devraient être normalement quand votre pièce est finie.

Transcription 

Pour une finition parfaite de vos joints de plâtre, vous devez partir d’une bonne base. Choisissez les panneaux appropriés pour recouvrir votre mur avec une épaisseur suffisante. Placez-les dans un seul plan et laissez les joints bien s’ajuster. Vous n’apportez pas de finition sur le joint entre vos panneaux et un autre matériau, par exemple votre plancher de bois, mais vous prévoyez toujours un joint d’ombre. Ceci est une ouverture de quelques millimètres qui peut être cachée derrière un profilé d’angle.
Si votre base est bonne, vous pouvez remplir les joints entre vos panneaux. Le produit que vous utilisez à cette fin et la façon de le faire dépendent du type de panneaux que vous avez placé. Aussi vérifiez toujours ce que prescrit le fabricant des panneaux et faites votre choix en conséquence.
Vous obtenez le meilleur résultat quand la température et l’humidité correspondent à ce que qu’elles devraient être normalement quand votre pièce est finie.
Dans une situation standard, vous finirez les joints par une bande d’armature autocollante et un couvre-joint. Vous l’apposez avec un couteau à enduire d’environ 15 cm. Ensuite, vous aurez encore besoin d’un finisseur de joint, que vous appliquez avec un couteau plus large, comme une taloche de 30 cm. Vous préparez le couvre-joint et le finisseur de joint avec une perceuse pourvue d’un malaxeur.
Vous commencez par coller la bande d’armature sur les joints. Cette toile d’armature renforce le joint. Lorsque les plaques bougent encore un peu plus tard, les éventuelles déchirures seront compensées par la fibre de verre.

Cette bande est autocollante. Vous pouvez donc aisément l’appliquer avant de reboucher le joint. Pour la déchirer, vous prenez tout simplement votre couteau à enduire et vous l’appuyez contre la toile. Par un coup sur le rouleau, vous déchirez la toile d’armature.
Par-delà la bande d’armature vient un couvre-joint. Ici vous pouvez choisir entre un mélange prêt à l’emploi ou une variante poudreuse. Le mélange prêt à l’emploi reste utilisable plus longtemps et est donc la solution simple pour le bricoleur moins expérimenté. Le couvre-joint en forme poudreuse est plus difficile à travailler mais donne bel et bien le meilleur résultat.
Vous utilisez une poudre? Vous versez alors la bonne proportion d’eau et de poudre de plâtre dans un seau. Cette proportion est indiquée sur l’emballage. Mélangez la masse avec un malaxeur sur votre perceuse jusqu’à obtenir un ensemble onctueux et homogène.


Sur-remplissez donc le joint avec le plâtre. Vous enlevez aussitôt l’excédent. Avec cette technique, vous remplissez tous les joints de façon rapide et efficace.
Vous sur-remplissez, puis vous enlevez d’abord l’excédent de plâtre à gauche et à droite. Déplacez votre couteau à enduire en partie à côté du joint, sur le mur. En effet, ceci est votre point de référence pour obtenir un joint égal. Puis posez votre couteau à enduire droit sur le joint et enlevez le plâtre excédentaire.


Si vous travaillez avec le plâtre, il est pratique de pouvoir utiliser un plateau pour produits de jointoiement. Vous y déposez le plâtre. Ainsi vous gardez à portée de main un petit approvisionnement pour remplir vos joints. Veillez à n’utiliser à chaque fois qu’un seul côté pour y frotter votre couteau à enduire. Gardez l’autre côté propre. Vous évitez ainsi des grumeaux dans votre plâtre.
Dans certains cas, vous devez choisir une bande de joint en papier au lieu d’une variante autocollante. La variante en papier est plus solide et armera mieux les joints moins stables.
Comme la bande d’armature en papier ne colle pas, vous devez l’incorporer dans le couvre-joint. Pour ce faire, appliquez une quantité suffisante de couvre-joint à l’endroit où se positionne la bande mais sans exagérer. Lissez la couche. Puis apposez la bande dans la couche de couvre-joint. La bande se trouve sur un rouleau et sera bombée. Placez la bande avec le côté bombé vers l’intérieur.
Enlevez l’excédent de plâtre sous la bande. Vous le faites avec votre couteau à enduire, d’abord d’un côté de votre joint et puis de l’autre côté. Contrôlez ensuite que votre joint est encore assez profond.
Attendez une dizaine de minutes et appliquez ensuite une couche de couvre-joint de la même manière que pour une bande d’armature autocollante.
Pour la finition des angles, vous utilisez une bande de jointoiement en papier. Vous travaillez ici le plus facilement avec des profilés d’angle spéciaux comportant un joint en plastique solide. Vous pouvez utiliser cette bande d’angle pour finir les angles aussi bien intérieurs qu’extérieurs. Pour cela, vous la pliez tout simplement vers l’autre côté. Veillez toujours à appliquer le côté imprimé contre le mur.
Là où vous avez deux angles extérieurs, par exemple près d’une porte, vous devez couper la bande de biais. Vous le faites, peut-être de façon contre-intuitive, en vous éloignant de l’angle. Mais vous verrez que la finition sera plus facile plus tard.
Vous pouvez aussi utiliser ce profilé d’angle pour les angles intérieurs. Là où plusieurs angles intérieurs se rejoignent, vous la coupez aussi de biais. Ici vous pouvez sans crainte aller plus loin que 45°. Ici les différents profilés ne peuvent pas de chevaucher. Vous ne saurez plus faire disparaître cet épaississement avec un enduit ou par ponçage. Il est suffisant que les pointes du profilé se touchent.
Ici aussi, vous placez la bande dans une couche de couvre-joint. Appliquez celui-ci à l’endroit où vous placerez la bande. Lissez la couche. Puis déposez le profilé d’angle dans la couche de couvre-joint.

Enlevez l’excédent de plâtre sous le profilé avec votre couteau à enduire. Faites-le de l’angle vers l’extérieur. Repassez encore sur le bord pour enlever l’excédent de plâtre. Avec cette bande, vous ne devez pas appliquer une seconde couche et vous pouvez d’emblée passer au finisseur de joint après un temps de séchage suffisant.
Après les joints, vous rebouchez aussi les trous de vis avec le couvre-joint. Pour cela, vous avez aussi une technique efficace. Remplissez les trous dans une direction. Pour cela, gardez le couteau le plus plat possible. Puis redressez votre couteau et passez doucement dessus. Faites-le dans le sens perpendiculaire. Maintenant, tenez votre couteau à enduire un peu droit. Une fois que vous maîtrisez cette technique, le rebouchage de ces trous est aisé.
Le plâtre est un peu sec? Alors il vaut mieux encore enlever les bavures sur le côté des joints. Ceci vous épargne déjà le ponçage par la suite.
Une fois que le couvre-joint est sec, vous achevez le joint avec un finisseur de joint. Vous pouvez aussi obtenir celui-ci en poudre ou prêt à l’emploi et il existe même des produits deux-en-un qui vous permettent de remplir et finir le joint.
Sur-remplissez à nouveau le joint avec le finisseur. Pour enlever l’excédent de produit, vous procédez de la même façon. Enlevez d’abord à gauche et à droite. Exercez uniquement une pression sur la plaque de plâtre et pas sur le joint. Enlevez seulement l’excédent au milieu du joint par après.
Vous n’avez pas besoin d’une large taloche sur les angles extérieurs. Votre couteau à enduire est assez large. Appliquez à nouveau un petit excédent de plâtre et repassez dessus avec un couteau à enduire propre. Vous enlevez ainsi l’excédent de plâtre. Sur l’angle proprement dit, vous réalisez un arc avec le plâtre finisseur.
Essayez que tous les joints soient le plus lisses possible mais n’y consacrez pas trop de temps de travail. Quand le plâtre est sec, vous poncerez encore le tout.
Après le ponçage, appliquez encore un produit d’apprêt approprié. Le joint et les panneaux ont en effet un taux d’humidité différent, ce qui fait que vous auriez une différence de couleur sans ce primer profond.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.