Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

RENOVER UN TOIT AVEC Roger

Le grenier, le mal aimé, voilà souvent l'un des derniers espaces de votre liste à terminer. Cela vaut toutefois la peine d'y apporter une attention toute particulière. La première étape consiste à vérifier que sa structure soit en ordre. Votre toit doit être stable, étanche au vent et à l’humidité. Votre grenier n'a-t-il pas de sous-toiture? Il faudra en prévoir une. La quantité de travaux à faire pour votre toit dépend simplement de ce qui est nécessaire chez vous. Mais jetons ici un coup d'œil à la rénovation complète d'un toit.

Transcription 

Le grenier, le mal aimé, voilà souvent l'un des derniers espaces de votre liste à terminer. Cela vaut toutefois la peine d'y apporter une attention toute particulière. La première étape consiste à vérifier que sa structure soit en ordre. Votre toit doit être stable, étanche au vent et à l’humidité. Votre grenier n'a-t-il pas de sous-toiture? Il faudra en prévoir une. La quantité de travaux à faire pour votre toit dépend simplement de ce qui est nécessaire chez vous. Mais jetons ici un coup d'œil à la rénovation complète d'un toit.


Il est préférable de laisser la rénovation d'un toit aux professionnels, mais il y a certaines choses que vous pourriez faciliter. Les travaux de démolition en font partie, à condition de toujours garder à l'esprit votre sécurité.
Commencez par retirer les tuiles. Si vous comptez les réutiliser, opérer avec prudence. Rassemblez-les soigneusement sans jamais les mettre les unes sur les autres.
Retirez ensuite l'ancienne structure à lattes avec un marteau et un pied de biche, ou avec une scie sabre. Elle traverse le métal et le bois.
Gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un travail de grand envergure, et qui va libérer beaucoup de débris. Une grue ou élévateur, et un conteneur pour récupérer efficacement les débris constitueront un atout majeur à vos travaux. Prévoyez également une protection contre les chutes et une protection individuelle pour garantir votre sécurité.
Dans certains cas, vous pourrez récupérer les chevrons, ou une partie d'entre eux. Il en va de même pour les pannes. Si celles-ci doivent être remplacées, cela s’effectue pièce par pièce afin de ne pas compromettre la stabilité de la toiture.


Une fois votre toit démoli, la construction du nouveau toit peut commencer. Pour un toit à pannes standard, cela commence par les poutres horizontales, les pannes, maçonnées dans les plaques murales. Ces poutres reposent sur la charpente et forment les points d'appui de toute la structure de votre toit.

Il y a des poutres verticales sur les pannes, à savoir les chevrons. Ils servent de support à la sous-toiture. Il peut alors s'agir de panneaux ou d'un écran. Ils sont fixés avec des contre-lattes. Ces lattes verticales assurent la ventilation nécessaire, entre le toit et les tuiles. En plus de tout cela, des lattes à panne horizontales seront ajoutées sur lesquelles les tuiles se poseront.
Faut-il s'attaquer à toute la structure du toit? Il vous faudra alors commencer à remplacer la panne supérieure, la panne faîtière. L'ancienne poutre est ensuite sciée en morceaux, mais pas avant d’avoir fourni le support nécessaire. La nouvelle panne faîtière peut la remplacer.

Il s'agit souvent de plusieurs poutres. Elles sont placées une par une et reliées par une soudure oblique. Cette soudure apportera un soutien nécessaire car la poutre devra supporter une charge importante. Une fois les poutres placées, elles sont fixées avec des clous. Placer une telle panne faîtière n'est pas chose aisée, et devra donc être laissée à un professionnel.
Les autres pannes sont également remplacées de cette manière. Ensuite, les chevrons sont remplacés si nécessaire. Ils sont toujours fixés à la panne avec des clous. Si nécessaire, vous pouvez toujours protéger le bois de la structure du toit avec un produit vermifuge. Vous l'appliquez à titre préventif, un bon choix même si vous n'avez pas à travailler la structure de votre toit.
Sur le chevron se pose ensuite la sous-toiture. Elle doit être étanche au vent et à l'eau pour protéger votre grenier des intempéries, mais elle doit également se ventiler pour éviter de la condensation à l'isolation intérieure de votre toiture.
L’écran se cloue avec des contre-lattes. Les lattes de pannes viendront alors sur les contre-lattes. Celles-ci serviront à accrocher les tuiles. La distance de ces lattes sera donc adaptée à la taille de vos tuiles.
Les tuiles se placent évidemment en dernier. Le démarrage s’effectue avec les tuiles latérales, si c’est votre choix, et les rangées supérieures. Les pannes supérieures sont d'abord placées pour pouvoir immédiatement installer les pannes faîtière, tant que le faîtage vous reste encore accessible.
Les tuiles s'accrochent aux lattes à panne avec un crochet de pannetonnage. Ce crochet est alors le point d'appui de la tuile dans la rangée supérieure. Les tuiles s'emboîtent bien ensemble mais ont encore du jeu pour que vous puissiez adapter toute la rangée dans la largeur du toit. Vous pouvez rendre votre rangée harmonieuse, et une fois qu'elle est posée, vous pouvez y connecter la rangée suivante.
Vous devrez peut-être raccourcir un peu les tuiles du toit. Cela se fait avec une meuleuse d'angle avec un disque diamant.
Sur le faitage viennent des pannes faîtière. Sous les pannes faitière vient un rouleau de coin, un ruban d'étanchéité ventilé. Il contient du plomb compacté à l'extérieur, pour une étanchéité supplémentaire, et une bande de ventilation au milieu. Il dispose en dessous de ruban adhésif pour un montage facilité sur les pannes.
Si les pannes faîtières sont placées, vous pouvez continuer à travailler. Vous fixez les crochets de pannetonnage autour de la panne, afin qu'elles soient décalées. Avec un cordon de référence, vous pouvez facilement placer vos tuiles en une seule rangée. En bas, le toit doit parfaitement se situer au-dessus de la gouttière afin que l'eau qui tombe sur les tuiles puisse s’y évacuer.


Vous pouvez également renouveler la gouttière si nécessaire. Son rôle est important et un bon fonctionnement vous évitera des problèmes d'humidité.
En principe, il existe deux types de gouttières. Les gouttières pendantes ou les gouttières rampantes sont montées librement contre le mur ou sur les chevrons avec des fixations. Les renouveller consiste donc à dévisser les supports, à les remplacer et à installer de nouvelles gouttières. Bien sûr, vous vous assurez toujours que votre gouttière se termine correctement pour assurer une bonne évacuation. Si nécessaire, vous scellez également les joints avec un mastic étanche.
Les gouttières carrées font partie de la structure de votre toit, il vaut donc mieux les renouveller avec le toit. Vous disposez de modèles prêts à l'emploi, mais souvent la gouttière carrée sera faite sur mesure en OSB. Une couche étanche de plomb ou d'EPDM est ensuite ajoutée, qui est partiellement placée sous le toit pour garantir que l'eau du toit s’écoule parfaitement dans le bac. Les côtés et les dessous de la gouttière sont ensuite généralement enduits pour obtenir une belle finition.


Si vous comptez régulièrement utiliser votre grenier, vous avez naturellement besoin de lumière en suffisance. Une fenêtre adéquate peut s’avérer nécessaire.
Vous remplacez votre toit? Alors c’est facile, prévoyez directement une fenêtre dans la structure du toit. Mais vous pouvez aussi le faire par la suite.
Réalisez d'abord une ouverture dans votre isolation et sous-toiture. A environ deux centimètres de plus que pour la fenêtre choisie.


Si vous pouvez atteindre vos tuiles, vous pouvez commencer à les retirer soigneusement. Faites une ouverture d'environ 15 centimètres plus grande que le cadre de votre fenêtre. Si nécessaire, retirez également les lattes de panne.


Pour placer un cadre de fenêtre, vous devrez passer par un certain nombre de chevrons pour réaliser un support, un cadre intérieur. Ce support servira de soutien et se veut deux centimètres plus grand que la fenêtre réelle. Il est important de ne pas compromettre la capacité portante de votre toiture.
Assurez-vous que le dessous du soutien s'adapte bien et que tous les coins soient à angle droit. Placez les poutres au ras des chevrons existants. Fixez-les avec des équerres de renforcement.

 


La fenêtre peut ensuite se placer dans l'ouverture par un professionnel, ou en suivant les directives du fabricant.
Une fois la fenêtre installée, il faut sceller tous les joints contre le vent et l'eau.
Au bas de la fenêtre, on prévoit généralement une plaque étanche qui guidera l'eau de la fenêtre vers la tuile. Une gouttière d’évacuation s’installe au-dessus de la fenêtre. Autour de la fenêtre, il y aura également une gouttière qui guidera l'eau tout autour, loin des joints. Tout cela est ensuite soigneusement dissimulé avec un cadre de revêtement. Et enfin, toutes les tuiles sont remises en place.


Êtes-vous certain que la structure du toit est en ordre? Assurez-vous que votre grenier soit aussi bien isolé avant de le meubler. Si vous souhaitez utiliser le grenier comme un espace de stockage, vous pouvez également choisir d'isoler simplement le sol.
Devez-vous isoler votre toiture? Vous pouvez choisir de travailler avec de la laine minérale que vous placez entre la structure, ou avec des panneaux isolants qui se placent contre la structure.
Avec ce dernier, vous pourriez également opter pour des panneaux avec finition. Vous disposez par exemple de panneaux qui sont immédiatement équipés de plaques de plâtre ou même d'un panneau déjà peint afin que vous isoliez non seulement votre grenier, mais que vous acheviez immédiatement ses murs.
Dans tous les cas, tenez également compte de l'étanchéité de votre maison et, si nécessaire, placez une membrane continue étanche à l’eau.
Retrouvez en détail comment isoler les murs d’un grenier sur notre site Web.
La structure de votre grenier est maintenant en ordre et vous pouvez poursuivre avec les finitions intérieures et son ameublement. Mais ça, c'est pour la prochaine fois. Et pour revoir cette émission en attendant? Jetez un œil sur dobbit.be

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.