Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

AUTOCONSTRUCTION - EPISODE 73

Installer un plafond tendu - Ep. 73 - Etant donné que notre maison a une hauteur limitée et que nous voulons conserver un sentiment d'espace, nous avons choisi d'installer un plafond tendu au rez-de-chaussée. Dans la partie 1, nous faisons les préparatifs nécessaires, tels que l'assemblage des profilés de bordure et la mise en place du coffrage nécessaire pour notre éclairage et notre ventilation. Dans la partie 2, le plafond en PVC est tendu dans nos pièces au moyen de la chaleur.

Transcription 

Dans l’émission précédente, nous avons installé la pompe à eau de pluie.

Via une pompe immergée dans la citerne d’eau de pluie, nous avons pu amener l’eau de pluie dans notre maison.

Dès que la pompe a été activée, le couvercle qui referme la citerne d’eau de pluie a également été achevé.

 

 

 

 


Dans cette émission, nous posons le plafond tendu au rez-de-chaussée.

Après les préparatifs nécessaires, tels que le placement des profilés et la mise en place du coffrage pour notre éclairage et notre ventilation, le plafond a été tendu.

 


Nous confions l’installation à des professionnels pour être certain d’un parfait résultat mais nous pouvons bel et bien nous charger de la préparation de la maison. Nous sommes prêts en quelques huit heures, de cette manière nous pouvons quand même économiser 320 euros.

 

 

 

 


Dans cette rénovation, nous sommes contraints de reprendre la hauteur d‘étage de l’ancienne maison.

Du fait que ceci nous confronte à une hauteur de construction limitée et que nous voulons maximiser la sensation d‘espace, nous choisissons de poser un plafond tenu au rez-de-chaussée, pour lequel une hauteur de construction d’environ 2 centimètres suffit.

 

 


Homme 1
Un plafond tendu est un faux-plafond en matière synthétique. Cela peut être du PVC… cela peut être du polyester.


Homme 1
Il existe donc du PVC… ce qui est en fait une toile plastique, fabriquée en PVC, ceci est donc rétréci et tendu à l’aide de la chaleur.

En fait le polyester est réalisé un peu plus grand que la pièce et est tendu manuellement et découpé sur place.
Bien vite il est apparu clairement qu’un plafond tendu serait dans notre cas la meilleure option pour achever le rez-de-chaussée, étant donné qu’une hauteur de construction d’environ 2 centimètres est suffisante dans ce cas-ci. Toutefois il était nécessaire d’attendre que la maison soit presque achevée pour entamer la pose.

 

 


Homme 1
En fait nous plaçons toujours à la fin de tous les travaux. Donc une fois que tous les travaux salissants sont effectués, une fois que tous les travaux qui déterminent la forme sont effectués. Donc les cuisines, les armoires encastrées sont déjà à leur place… tout cela doit être fait, et nous en arrivons euh à la pose du plafond. Seule la finition des murs, donc la peinture ou le tapissage, s’effectue de préférence par la suite. Parce que nous travaillons quand même toujours contre le mur et qu’on ne sait jamais si une quelconque salissure se produit, c’est toujours possible.


Homme 1
En fait un plafond tendu peut aussi être posé dans une situation habitée, meublée. Donc en fait les grands meubles peuvent toujours restent en place. Nous demandons uniquement d’enlever les petits objets.
Notre cuisine et nos armoires encastrées sont entre-temps déjà en place. Mais cependant il nous restait certains aspects à mettre au point avant de pouvoir poser le plafond tendu.

 


Il vaut mieux que la circulation de l’air soit la plus faible possible dans le plafond en vue du meilleur résultat possible.

Les entrevous, qui forment le sol du rez-de-chaussée dans l’ancienne partie, ont été pulvérisés et fixés il y a quelque temps, pour éviter l’humidité et les morceaux qui tombent.

 


Et nous avons pourvu tous les tubes d’évacuation d’une isolation, afin de limiter également le bruit dans le plafond.

 


Il est également important que toutes les conduites – conduites d’évacuation, de ventilation ou électriques – qui sont intégrées dans le plafond, soient bien fixées.

Deux points sont ici essentiels.

Primo les câbles doivent être suspendus le plus près possible contre le plafond existant, afin qu’ils ne touchent pas le plafond tendu. Car ceci transparaîtrait dans le résultat final.

Vous devez donc connaître le niveau définitif du plafond et tout mesurer en fonction de cela.

 


Par ailleurs, ils doivent être fixés sur un nombre suffisant de points, car il peut toujours arriver que les conduites pendent quelque peu avec le temps.

 


Les câbles pour nos points d’éclairage sont bien positionnés, afin que ceci soit clair pour les installateurs.

 


Tout comme tous les points de ventilation.

 


En d’autres termes, il est nécessaire que tout le câblage que vous désirez insérer dans votre plafond soit achevé.

Ici réfléchissez bien, quoiqu’une échappatoire soit toujours bel et bien possible avec un plafond tendu…

 

 


Homme 1
Un plafond tendu reste aussi toujours démontable, c’est à dire la version PVC. Donc si vous dites, je veux encore placer un point lumineux ici, je veux encore tirer un câble, ou si un petit accident s’est produit – des fuites d’eau par exemple – nous pouvons encore démonter et remonter le plafond tendu en PVC.

Hélas ce n’est plus possible avec le polyester parce que nous, et bien… quand nous avons tendu le plafond, nous coupons la partie à laquelle nous avons tiré.
Avec un plafond tendu en polyester, le démontage n'est plus possible car la toile est coupée sur mesure lors de l'installation, et une fois détachée, elle ne peut plus être tendue dans le profilé.

 


Pour terminer, nous devons veiller à ce que tous les profilés de bordure puissent être solidement montés.

Là où cela est nécessaire, comme par exemple sur la porte pivot, nous plaçons donc un solide coffrage.

Le plâtrage sur nos murs doit aussi avoir une hauteur suffisante, afin d’obtenir un support portant pour les profilés, et le plâtrage doit aussi d’emblée être joliment ajusté contre la plafond tendu.

 


Une fois que le plafond et notre maison se trouvent donc dans les bonnes conditions, l’installateur peut venir effectuer les mesurages nécessaires.

 


Toutes les pièces sont mesurées avec soin.

De cette manière, ils peuvent réaliser toutes les pièces sur mesure, car nous choisissons en définitive une finition en PVC.

 

 


Homme 1
Nous réalisons toujours ce plafond sur mesure. Un peu rétréci, selon la forme de la pièce, et puis il est tendu sous la chaleur. Donc nous chauffons à 40 degrés, et puis il est finalement tendu dans des profilés à l’aide de spatules.
Les pièces sont subdivisées et cartographiées en détails de façon numérique. Le fabricant a d’emblée une image de l’aspect de la maison.

 

 


Homme 1
Pour le PVC, nous pouvons, depuis quelques années, travailler en bandes de 5 mètres, que nous tendons même jusqu’à 5,5 mètres dans la largeur. Euhm… et si nous travaillons encore plus large, nous pouvons encore toujours les fixer ensemble. Donc nous pouvons toujours les faire fusionner. Cela se fait en usine. Et la seule chose qui est encore visible, ou presque invisible, c’est un raccord très fin…
Tous les détails sont d’emblée également survolés avec le maître de l’ouvrage. Ainsi celui-ci sait si des aspects supplémentaires doivent être préparés et il peut opérer tous les choix nécessaires.

 

 


Homme 1
En fait nous pouvons travailler avec différentes finitions.

Euhm… Dans le polyester, ce sont toujours les mêmes finitions. Cela signifie que vous avez toujours une structure tissée.

Avec le PVC, vous pouvez choisir entre le brillant moins populaire naturellement mais il existe aussi tout simplement le mat et le satin… Dans 95% des cas, nous plaçons le satin blanc… ou le satin blanc cassé… ou le mat… Le mat est un peu plus granuleux, il ressemble davantage à un plafond simplement enduit et peint.
Ici aussi le choix final se porte sur la couleur blanche, dans une exécution satinée.

Si c’est nécessaire, vous pourriez opter pour une toile microperforée, qui améliore fortement l’acoustique dans votre pièce, ou pour un plafond tendu perméable à la lumière, mais ici les deux options ne sont pas à l’ordre du jour.

 


Après quelques semaines, le fabricant livrera les toiles sur mesure à l’installateur et lui peut enfin venir pour monter le plafond tendu.

 

 


Homme 1
Nous effectuons nous-mêmes tous les préparatifs.

En fait nous prévoyons toujours les profilés en premier, qui peuvent être fixés contre le mur ou contre le plafond. Cela dépend un peu de l’état du support du plafond existant. En fonction du type d’éclairage, il faut intégrer.

Donc nous plaçons nous-mêmes les profilés, nous plaçons nous-mêmes les équipements pour l’éclairage, ou pour toutes les autres techniques. Cela peut être des détecteurs de mouvement, des détecteurs de fumée, des enceintes acoustiques… Tout cela peut être intégré dans le plafond tendu.

Et puis le plafond, réalisé sur mesure, est tendu avec la chaleur…

Et une fois tendu, on réalise tous les évidements pour intégrer ces spots, ces détecteurs…
Le principe de montage du plafond tendu est le suivant.

Des lattes de fixation sont fixées contre les murs.

Les profilés sont vissés par-dessus. Ceux-ci sont pourvus d’un capuchon en PVC noir, afin de recouvrir les bords vifs susceptibles de déchirer la toile.

En guise de dernière étape, la bordure du plafond tendu, qui est pourvue d’un épaississement, est encliquetée dans le profilé.

 


Naturellement il est important que ces lattes de fixation soient placées parfaitement à la bonne hauteur, de telle sorte que plus tard le dessous du profilé se situe exactement au niveau de plafond souhaité.

 


A l’aide d‘un laser de construction, la hauteur souhaitée pour les lattes est tracée.

Ici on tient compte de la hauteur du profilé et des rails de porte, qui seront intégrés dans le plafond.

 


Dès que le niveau est déterminé, les lattes de fixation peuvent être montées.

Pour cela, on utilise des lattes de plafond, mais celles-ci doivent naturellement être rabotées bien droites.

En tout cas, les lattes pour le montage sont encore inspectées visuellement pour le vérifier.

 


Ils travaillent aussi avec des morceaux d’environ 1 mètre à la fois, ainsi ils peuvent les corriger plus facilement, si le bois– ou le mur – devait être un peu déformé.

 


Avec un mastic MS polymère, ils peuvent bien positionner les lattes le long de la ligne laser.

Cette colle de montage assure une solide fixation mais cependant les lattes sont encore fixées au mur en complément avec un pistolet à air comprimé et des agrafes, car elles doivent supporter une très grande force de traction en définitive.

 


Il est évident que ceci doit se faire avec une grande minutie car la position de vos lattes de fixation détermine la rectitude de vos profilés de bordure.

 


Les emplacements des conduites dans le mur sont aussi indiqués sur les lattes, afin de ne pas enfoncer des agrafes à ces endroits qui pourraient endommager les conduites.

 


Du reste, ces lattes de plafond servent à diminuer la nécessité du perçage. Un plafond tendu peut être parfaitement placé dans une maison déjà habitée, donc ceci permet d’éviter pas mal de poussière supplémentaire.

 


Une fois que le contour complet de la pièce est pourvu de lattes, les profilés peuvent être montés par-dessus.

 

 


Homme 1
Sur les murs, nous pouvons travailler avec des profilés visibles ou des profilés cachés.

Des profilés visibles, cela signifie en fait qu’une petite bande en blanc ou en noir est apposée entre le mur et le plafond tendu. Elle a une largeur d’environ 6 ou 7 mm. Ou nous pouvons aussi travailler avec un joint d’ombre, vous avez alors un petit joint, de 6-7 mm également. Et puis vous obtenez un effet flottant.

Ces profilés peuvent aussi être combinés avec des profilés de cadre, afin que les gens ne doivent plus non plus percer des trous dans le mur pour fixer des cadres.
Le type qui est placé ici, ce sont les profilés cachés, qui créent un joint d’ombre.

Les profilés proprement dits ne sont pas pré-fraisés, car on utilise des vis autotaraudantes. De cette manière, le monteur peut choisir lui-même où visser.

 


Sur certains murs sont aussi prévus des profilés de cadre, auxquels le maître de l’ouvrage pourra suspendre des cadres par des fils et des crochets spéciaux.

 


Ces profilés pour tableau doivent d’abord être collés à ces endroits contre le mur et la latte, avant de pouvoir placer le profilé de plafond.

Le profilé de bordure s’y ajuste joliment et garantit d’emblée que le profilé de cadre est bien coincé.

 


Sur la bordure médiane du profilé de serrage doit être maintenant partout montée une bande en PVC.

 


Cette coiffe offre une protection accrue, ce qui accélérera le placement de la toile.

Vous ne verrez jamais la bordure noire car le plafond est tendu par-dessus.

 


Il est bel et bien important de placer le PVC de façon ininterrompue sur les angles, où se situent les chants les plus vifs.

On plie donc au préalable afin de pouvoir bien suivre l’angle.

 


L’interruption des profilés noirs s’effectue donc de préférence dans un morceau droit car cela comporte le moins de risques de dégâts.

 


Dès que les coiffes sont encliquetées sur tous les profilés, la fixation pour le plafond est en fait quasi prête.

A certains endroits sont bel et bien encore prévus des petites poutres d’étaiement transversales en guise de consolidation, afin d’avoir une base solide pour le plafond tendu.

 


Outre la préparation de la fixation, les installateurs doivent encore préparer tous les éléments qui seront intégrés dans le plafond. A commencer par tous les points d’éclairage.

 


Deux méthodes de fixation sont ici possibles.

Pour les spots encastrables, qui doivent pouvoir s’accrocher dans le plafond au moyen de pinces, ils travaillent avec un système flexible avec un fer feuillard.

 


On part d’une base plastique, pourvue d’un double anneau de fixation.

Celui-ci a le diamètre exigé pour encastrer les spots et sera plus tard encollé au plafond.

 


Ce spot encastrable est fixé au plafond par un fer feuillard à la hauteur de chaque spot.

Ce fer feuillard permet de corriger la position des points lumineux de façon très précise.

 


Ils insèrent alors les câbles et positionnent les colliers à la bonne hauteur et à la bonne position.

 


Par ailleurs, il existe aussi des luminaires en applique qui doivent pouvoir être montés sur le plafond.

A cet effet, on doit prévoir une base solide sur laquelle ils peuvent être vissés.

 


Il est aussi très important de placer pour cela des planchettes au niveau parfait et à l’endroit parfait, car celles-ci ne peuvent plus être ajustées.

A l’aide du plan d’éclairage, les installateurs connaissent la position exacte de tous les points lumineux.

Ils vérifient ceci avec soin et tracent le niveau à l’aide de cordes de maçon et des profilés de bordure déjà placés.

 


Sur ces points est désormais construite une solide base de montage, qui garantira que les planchettes de fixation pour les luminaires sont disposées au bon endroit.

Du reste, celles-ci sont aussi pourvues d’un anneau plastique, qui pourra être encollé avec la toile de plafond.

Ici l’anneau est un peu plus petit que le pied de la lampe suspendue à placer, afin de ne plus être visible.

Il vaut donc mieux disposer de tous vos luminaires quand ils viennent installer le plafond, puis tout peut être réalisé sur mesure.

 


Ils préparent la fixation pour nos détecteurs de fumée de la même manière.

 


Et là où une bandelette LED est intégrée dans le plafond, ils placent un profilé adapté dans lequel la ligne LED pourra être joliment intégrée.

 


Les préparatifs sont presque achevés, même s’il faut encore prévoir un coffrage pour les clapets de ventilation et les boxes. Car ceux-ci ont également besoin d’une base solide.

 


Pour la ventilation, il est important que la sortie soit étanche à l’air et solidement ancrée. C’est pourquoi le tube est coincé entre un certain nombre de lattes et raccourci au niveau précis du plafond.

 


La liaison est encore rendue étanche à l’air avec un ruban en alu, avant de tout fixer de façon définitive.

L’installateur prévoit ici aussi un anneau sur lequel le plafond pourra être collé.

 


Pour les boxes, il réalise un coffre séparé en mdf sur mesure.

Il est à nouveau utile de disposer du box à l’avance afin que le monteur connaisse les dimensions exactes.

 


L’essence est ici aussi identique.

La position et le niveau doivent être bons…

La fixation doit être solidement fixée au plafond…

Et on prévoit un carré en PVC pour pouvoir fixer au plafond.

 

 

 

 


Dans la seconde partie de cette émission, le plafond est effectivement tendu.

En chauffant le PVC, les installateurs peuvent coincer la toile dans les profilés de bordure placés.

Puis ils achèvent l’ensemble en intégrant notamment les points d’éclairage dans le plafond.

 

Dans la première partie, les préparatifs pour la pose du plafond tendu ont été réalisés.

Des profilés de serrage ont été fixés sur toutes les bordures contre les murs, et le coffrage nécessaire à l’intégration de l’éclairage et des boxes dans le plafond a été prévu également.

 

 

 

 


Dans cette seconde partie, le plafond proprement dit est tendu.

En échauffant la toile en PVC, elle peut être serrée dans les profilés de bordure.

Puis ils achèvent l’ensemble en intégrant notamment les points d’éclairage dans le plafond.

 


Nous confions l’installation à des professionnels pour être certains d’un parfait résultat mais nous pouvons bel et bien effectuer nous-mêmes la préparation de la maison. Nous sommes prêts en environ huit heures, de cette manière nous pouvons quand même économiser 320 euros.

 

 

 

 


En préambule à la pose du plafond tendu, de nombreux aspects doivent être réalisés.

Sur toutes les bordures des pièces, les installateurs placent des lattes de fixation et des profilés de serrage, dans lesquels la toile pourra être montée.

 


Par ailleurs, ils prévoient une base de montage adaptée pour tous les éléments qui seront intégrés dans le plafond, tels que l’éclairage, les clapets de ventilation et un certain nombre de boxes.

 


Dès que tous ces préparatifs sont achevés – ce qui comprend en fait 3/4 de l‘installation –, ils peuvent enfin entamer la pose tendue.

 


Une toile est soigneusement empaquetée par pièce partagée, compte tenu de la largeur maximale de la toile de quelque 5 mètres.

Cette finition PVC est toujours une copie exacte de la forme de la pièce, mais est bel et bien quelque 9 à 10 % plus petite.

En chauffant la toile jusqu’à environ 40°C, elle deviendra souple et pourra être joliment tendue sur place.

 


A cette fin, les installateurs portent des gants doux adaptés afin de ne pas salir la toile.

 


Ils suspendent la toile trop petite dans la bonne position dans la bonne pièce à l’aide d’élastiques et de pinces sur les angles.

En chauffant ensuite la pièce et le plafond avec un canon à chaleur, ils pourront progressivement coincer la toile à sa place.

 


Ils commencent sur les angles.

Si ceux si sont positionnés et si le PVC est entre-temps devenu déjà un peu plus souple, ils peuvent fixer le milieu des côtés dans les profilés.

De cette manière ils travaillent l’un vers l’autre jusqu’à ce que la toile soit entièrement mise en place.

 


Afin d’avoir une solide fixation dans les profilés de serrage placés, des épaississements ont été réalisés sur les bordures.

Ce ‘harpon’ est fondu thermiquement avec la toile et sert de crochet réversible qui reste accroché entre le profilé.

 


Pour cela, ils doivent enfoncer l’épaississement à une profondeur suffisante dans les profilés.

Ils le font avec une spatule de montage qui comporte un pli.

Ils insèrent la spatule dans le raccord de l’épaississement et forment ainsi une sorte de levier pour encliqueter le harpon.

 


Ce principe est maintenant adopté pour toutes les toiles, pièce par pièce.

En d’autres termes, les toiles sont maintenues en place par des pinces et des élastiques…

La pièce est chauffée, ce qui assouplit le plafond.

Puis ils peuvent amener les angles jusqu’aux profilés à l’aide d’accessoires de serrage spéciaux.

Une fois que la toile est suffisamment docile, ils passent à l’étape de la fixation dans les profilés proprement dits.

… Et ils travaillent l’un vers l’autre.

 


Il est bel et bien important – certainement pour de très grandes parties – d’effectuer le montage sur plusieurs côtés en même temps.

Ainsi ils peuvent se rapprocher l’un de l’autre étape par étape et sont certains que le plafond s’insère bien et ne sera nulle part trop court.

 


En définitive, ils poursuivent le travail ainsi jusqu’à ce que le plafond soit joliment tendu.

En fait c’est très rapide et dure à peine un petit quart d’heure par pièce.

 


Une fois que la toile en PVC est suspendue, le plafond n’est pas encore achevé naturellement car tous les points lumineux et points d’encastrement préparés doivent être être intégrés.

 


Le point de départ pour cela est toujours l’anneau en PVC qui est fixé par point de montage.

En vérifiant la position de chaque point sur le plan, l’installateur peut savoir où il peut le retrouver dans la pièce.

 


Là il pousse légèrement le plafond vers le haut, car il est finalement un peu élastique, et de cette manière il retrouve le point lumineux.

 


Au milieu de l’anneau de montage, il réalise ensuite prudemment une ouverture pour pouvoir poursuivre le travail.

 


L’anneau proprement dit est encollé avec soin au plafond avec une colle seconde appropriée.

De cette manière, le plafond reste joliment tendu sur l’ouverture et s’ajuste bien au luminaire.

Par ailleurs, l’anneau sert de renfort supplémentaire de l’ouverture, afin que ceci ne se déchire pas davantage à cause de la grande force de traction exercée sur la toile.

 


Une fois que la fixation est bien poussée, la toile peut être joliment découpée le long de la ligne de l’anneau pour obtenir un trou net.

 


Il reste à faire passer le câblage dans l’ouverture et à raccorder le spot encastrable, afin que celui-ci puisse être finalement encliqueté avec des pinces à sa place.

 


Si nécessaire, la hauteur du spot peut encore être un peu réglée – du fait que celui-ci est fixé au plafond avec un fer feuillard – afin que celui-ci soit parfaitement de niveau.

 


La finition est nettement plus facile aux points où une solide base de montage a été prévue.

Dès que l’installateur a retrouvé la position, il pratique à nouveau une ouverture et il colle la toile.

Etant donné que le support est solide ici, il est nettement plus facile de pousser la toile sur l’anneau et de découper proprement le trou.

 


Au lieu de serrer ensuite le luminaire dans l’ouverture, il est ici vissé sur la planchette sous-jacente.

Et une fois que le raccordement électrique est réalisé, ce point lumineux est également en ordre.

 


Ils le font pour tous les points lumineux mais les clapets de ventilation sont aussi intégrés de cette manière.

 


La même chose se produit avec les détecteurs de fumée et les boxes, qui s’ajustent bien au plafond tendu.

 


De cette manière, nos pièces sont quasi achevées et nous pouvons profiter pendant des années d’un plafond tendu et propre.

 

 


Homme 1
Le plafond tendu en PVC peut être lavé Cela signifie en fait que vous pouvez toujours nettoyer avec de l’eau et du détergent.

Mais cela ne doit pas se produire très souvent. Cela dépend un peu de la présence ou pas d’un poêle à bois, d’une cuisine…

Dans les chambres à coucher par exemple, dix à quinze ans peuvent peut-être s’écouler avant de tenter de laver.

Euhm… du reste, le polyester est plus difficilement lavable, il comporte une petite couche de PU, mais vous avez toujours une structure tissée, donc c’est un peu plus difficile… Ainsi, pour les pièces humides, pour les pièces sales, nous recommandons toujours le PVC.

 

 


Nous avons confié ces travaux à des professionnels mais en effectuant nous-mêmes la préparation de la maison, nous avons pu quand même économiser 320 euros.

Avec le total provisoire de 93.470 euros, le montant économisé s’élève désormais à 93.790 euros.

 

 

 

 


Dans l’émission suivante, nous entamons le sanitaire.

Nous commençons par le local de douche au premier étage, où doivent venir une armoire suspendue et un meuble lavabo flottant.

Une fois ceux-ci installés, nous procédons au montage de notre robinet de douche et de la paroi de douche en verre.

 


Vous désirez revoir La maison en autoconstruction? Surfez sur www.dobbit.be!

 

 

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.