Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

AUTOCONSTRUCTION - EPISODE 78

Installer une bloc-porte à peindre et démarrage de la ventilation - Ep. 78 - Dans cet épisode, nous installons les dernières portes intérieures. A l’aide d’un kit d’autoconstruction, nous pouvons facilement fermer nos locaux techniques et notre toilette. Puis le système de ventilation est également définitivement achevé. Nous montons les vannes puis l’ensemble peut être démarré et réglé.

Transcription 

Dans l’émission précédente, nous avons monté notre éclairage.

A l’intérieur il s’agissait essentiellement de spots encastrables que nous avons bien raccordés au plafond ou au mur.

A l’extérieur, nous avons aussi installé des luminaires adaptés, pour lesquels la liaison électrique devait être étanche à l’eau.


Dans cette émission nous placons les dernières portes intérieurs à l’aide d’un kit d’autoconstruction.

Puis notre ventilation est définitivement achevée avec le montage des vannes et le démarrage et le réglage du système.
Nous effectuons nous-mêmes l’installation complète des portes à peindre. Nous avons terminé en environ 8 heures.

Multipliez ceci par le coût horaire moyen d’un placeur spécialisé, et vous économisez bien vite 320 euros!


Entre-temps la finition de la maison est presque achevée. Il ne nous reste que quelques petites choses à faire, à commencer par l’installation de portes intérieures dans nos locaux techniques et la toilette au-dessus.


Nous choisissons de placer nous-mêmes les portes à peindre nécessaires. Vous pouvez acheter ces portes dans un kit d’autoconstruction et les peindre aisément en même temps que les murs.
Avant de commander nos portes, nous devons mesurer l’ouverture de porte. Car sa largeur détermine la porte dont vous avez besoin.

Tenez toujours compte en tout cas d’un jeu de minimum 5 cm. Si votre ouverture de porte est de 68 centimètres, comme dans notre cas, la porte peut avoir une largeur maximale de 63 centimètres, afin d’avoir une marge de 2,5 cm des deux côtés du cadre.
Avec la bonne porte à portée de main, nous pouvons entamer le montage.
Le colis est constitué du panneau de porte proprement dit, des charnières, de la serrure et des vis afférentes, de l’ébrasement et des chambranles.
Pour commencer, nous devons connaître l’épaisseur de notre mur.

Nous mesurons ceci, afin de pouvoir réaliser le cadre de porte sur mesure.

Mesurez ceci à différents endroits, afin de pouvoir ajuster l’ébrasement à l’épaisseur de mur la plus large.
A ce moment-là, nous pouvons encore bien voir quel est le recto et le verso du cadre, donc nous les indiquons d’emblée.

Car dès que la latte est sciée sur mesure, ceci sera plus difficile à voir.
Nous réalisons le travail sur mesure avec une scie de table, en vue d’un joli trait de scie parallèle.

Lors du réglage de la bonne distance, veillez à tenir compte de l’épaisseur de la lame de scie!
Si vous avez adapté toutes les lattes pour l’ébrasement selon l’épaisseur de votre mur, vous devez encore raccourcir le chant en bout dans la longueur.

Vous calculez la dimension comme suit.

Prenez la largeur de votre porte, ajoutez les épaisseurs des deux joues de ports adjacentes, plus 6 mm de jeu prescrit.
Puis vous fixez les différents éléments de l’ébrasement.

Ici nous le faisons avec une agrafeuse, mais vous pouvez aussi utiliser les vis fournies. Veillez alors à pré-percer, car autrement le MDF pourrait se fendre.
Los du montage du cadre, tenez compte de la façon d’ouvrir votre porte et du côté où les charnières doivent se placer.

Le modèle est entièrement réversible, donc vous pouvez installer la porte comment vous le voulez.
Encore un conseil important!

La construction est fragile, aussi montez une latte d’appui sous le cadre de porte pour le transporter. Car si des vis ou des clous devaient déchirer les coins, votre cadre n’est plus utilisable…
Puis vous pouvez prudemment le positionner dans l’ouverture de porte.

Nous voulons que la porte ici s’ouvre vers l’extérieur, donc le côté avec les évidements pour les charnières et la serrure doit se situer vers l’extérieur.
Nous laissons le cadre reposer sur des cales, afin qu’il ne touche pas le sol et pour éviter l’humidité ascensionnelle.
Par ailleurs, l’ébrasement doit être parfaitement droit. Nous le contrôlons aussitôt avec le niveau à bulle.

Etant donné que l’ouverture de porte a été réalisée ici avec une fausse paroi, ceci est le cas et nous pouvons directement visser.
Si votre ouverture de porte se situe dans un mur de briques, il est fort probable que vous deviez ajuster avec des cales.

Par ailleurs, vous devrez fixer avec des chevilles à frapper, que vous montez via des trous pré-percés.
Dans ce cas-ci, nous pouvons simplement visser les lattes au mur car celui-ci a été pourvu de poutres d’appui supplémentaires sur les bords.
Avant de le fixer, nous veillons à bien aligner le cadre avec l’avant du mur.

Vissez via la rainure là où se placera plus tard le listel ou la latte de protection, votre fixation sera ainsi invisible.
En premier lieu, ancrez uniquement le coté des charnières dans votre ouverture de porte.

Veillez à prévoir une fixation à hauteur de chaque point charnière.

Vous en prévoyez deux à la charnière supérieure car là s’exercera la plus grande force de traction.
S’il y a une ouverture entre le cadre de porte et votre mur, utilisez certainement des cales pour ponter cette distance. Vous pouvez fixer solidement sans déformer le cadre.
Puis vous pouvez enlever votre latte d’appui en OSB.
En guise d’étape suivante, nous allons monter les charnières. Celles-ci comportent 2 parties.

Une partie se place sur votre panneau de porte, l’autre partie se monte sur le cadre de porte.
La partie avec l’ergot – la partie mâle – doit venir sur le cadre de porte, avec la pointe vers le haut.

De cette manière vous pourrez accrocher le panneau de porte sur cette charnière.
Des évidements ont déjà été fraisés dans l‘encadrement, ainsi vous connaissez immédiatement la bonne position où vous devez visser le collier.
Vous devez monter la partie femelle de l’assemblage charnière sur votre porte.

Pour cela, les positions de montage exactes ont déjà été fraisées dans le bois mais il vaut mieux d’abord marquer les trous de vis avec un poinçon afin que la vis ne glisse pas pendant le vissage.
Naturellement il est bel et bien important que vos charnières se situent dans la bonne direction sur votre panneau de porte.

De l’autre côté de votre porte se trouve l’évidement pour votre serrure, vous pouvez utiliser ceci comme référence. Car le côté dont ce trou est le plus proche est le dessous de la porte.
Lors du montage, veillez aussi à ce que l’extrémité de votre charnière soit bien alignée avec votre plan de porte.
Puis vous pouvez accrocher la porte dans l’ouverture. En suspendant d’abord la porte et en ancrant seulement ensuite le second côté de votre ébrasement, vous pouvez mieux régler l’ensemble de sorte que votre fente de porte est joliment parallèle.
Ceci est d’emblée aussi l’élément le plus difficile de l’installation car pour cela vous devez travailler avec soin et patience.
Vous devez vous assurer que votre porte se situe bien dans un seul plan avec le mur…

Ét le joint doit être identique partout.

Il s’agit donc de vérifier constamment et de régler jusqu’à ce que votre position soit la bonne.
Utilisez des cales pour contrôler le joint entre votre porte et le cadre.
Si le coin supérieur est en ordre, vous pouvez le fixer au mur adjacent.

Il est bel et bien extrêmement important de prévoir un soutien suffisant pour votre latte sur chaque point où vous vissez, afin que le cadre ne puisse pas se déformer!
De la même manière vous veillez maintenant à ce que tout ce côté soit ajusté et fixé avec soin, afin que la porte soit finalement bien droite.

Trois point de fixation au minimum doivent suffire sur ce côté sans charnière.
Nous allons maintenant injecter de la mousse PU dans les morceaux entre ces points, afin que la latte soit soutenue sur toute la longueur.
Nous insérons une latte d’ajustement ou des cales d’ajustement dans le joint entre la porte et l’encadrement.

Vous évitez ainsi que la mousse PU pousse le cadre contre votre porte et que le joint ne soit plus droit. Car la porte pourrait traîner.
Le produit que nous utilisons est dès lors aussi low expansion, de sorte que la dilatation de la mousse PU reste limitée.
Lorsque l’espace entre le cadre et votre ouverture de mur est rebouché de tous les côtés, nous devons encore le laisser durcir.

Pour cela, comptez sur environ une heure.
Puis nous pouvons joliment finir l’ensemble avec des moulures de porte.
Nous devons à nouveau commencer par les réaliser sur mesure.

Nous positionnons dès lors le long côté à sa place et nous mesurons de combien nous devons raccourcir la moulure.

Tenez compte du fait que celle-ci doit se placer à quelques millimètres du bord de la porte, afin de pouvoir encore décrocher la porte des charnières.
Lorsque les deux longs côtés sont réalisés sur mesure, nous les positionnons pour pouvoir mesurer l’intervalle pour le côté supérieur.

Car nous n’allons pas placer les moulures ici à l’onglet.

Ceci paraît un peu plus moderne, mais nous brisons les extrémités de la moulure horizontale avec un peu de papier abrasif, afin que la transition ne soit pas trop dure.
Si vous voyez que tout est conforme aux souhaits, vous pouvez agrafer les moulures.
En principe vous pouvez aussi les fixer avec une colle de montage, mais nous optons pour une fixation mécanique avec des clous.

Ceci est possible étant donné que notre paroi adjacente est en bois.

Naturellement veillez à fixer dans l’ébrasement ou la paroi et pas dans la mousse PU.
Nous devons encore monter les lattes de protection ou listels dans l’ébrasement.

Celles-ci retiendront la porte sur ce point et empêcheront qu’elle ne tourne trop vers l’intérieur.
Dès que nous les avons raccourci sur mesure, nous pouvons les monter dans les rainures de listel prévues dans les joues de porte et le chant en bout.

Nous le faisons à nouveau avec notre pistolet à clouer.
Puis nous insérons la serrure dans la bonne direction dans le trou pré-fraisé et nous montons la têtière de l’autre côté.
Après avoir brièvement poncé le bois, nous rebouchons les trous de clou avec un enduit pour bois, afin qu’ils soient invisibles une fois que tout est peint.
La touche finale de nos portes à peindre est le placement de nos poignées choisies par nos soins.

Il s’agit d’un modèle noir épuré, bien assorti au reste de la maison.
Nous insérons les deux poignées, une de chaque côté de la porte, avec une tige d’assemblage dans le trou prévu. Avec une petite vis, nous pouvons maintenant coincer les poignées sur la tige.
Nous vissons la plaque sur le panneau de porte proprement dit.

Avec une plaque de couverture, nous le cachons joliment.
Pour terminer, nous fixons encore les têtières assorties.

Nous traçons la position et pré-perçons les points de fixation pour pouvoir visser ensuite.
Nous procédons encore à une dernière vérification de la serrure et nos dernières portes intérieures sont prêtes!
Puis nous nous occupons du système de ventilation.


Dans la phase de gros-oeuvre, nous avons déjà prévu les conduites nécessaires, l’unité et les traversées de toit. Mais l’ensemble doit encore être achevé et démarré.
Les bouches de ventilation pour notre pulsion et extraction sont prêtes dans toutes les pièces. Nous allons les achever avec des vannes.
Pour cela, nous devons raccourcir les tuyaux jusqu’au niveau du plafond, entre-temps enduit.

Ceci est rapide avec un multitool.

Nous le faisons avec prudence afin de ne pas abîmer notre plafond.
Avec un papier abrasif à fin gain, nous frottons toutes les bavures afin que l’extrémité soit bien lisse.
Puis il ne nous reste qu’à cliquer le corps de la vanne dans l’ouverture.

Ceci est encore achevé par une plaque de couverture, en vue d’une intégration subtile dans la pièce.
De cette manière, nous achevons toutes les bouches de ventilation avec des vannes.
Si vous deviez quand même un peu endommager votre plâtrage pendant le raccourcissement, vous commencez par réparer ceci avec un peu d’enduit. Dès que ceci est suffisamment sec, vous pouvez insérer la vanne à sa place.
La partie autoconstruction de notre système de ventilation est terminée. Nous pouvons faire venir un technicien pour le démarrage effectif du système. Car il est important que le flux entrant et le flux sortant soient en équilibre dans toute la maison.
Le technicien commence par ouvrir toutes les vannes avant de démarrer l’unité de ventilation.

Il règle d’emblée le débit maximal, calculé à l’aide de la capacité requise dans la maison.
Il contrôle d’emblée aussi l’état des filtres, qui peuvent être souillées par la poussière des travaux.

En tout cas, vous les remplacez de préférence 1 fois par an et dans l’intervalle vous devez les aspirer de temps à autre.
Avant de régler les vannes par pièce, il mesure encore le jeu de porte prévu. Ceci est nécessaire pour un bon fonctionnement de votre système de ventilation.
Par porte ceci devrait être au minimum 70 cm².

Une porte de 70 cm de large par exemple doit donc avoir un interstice de 1 cm.
Puis il peut commencer par régler les débits par vanne.

Il est important que votre plafond soit déjà placé avant sa venue, afin qu’il puisse effectuer le mesurage comme il se doit.
Pour cela, il place un débitmètre d’air sur la vanne, contre le plafond.

Il peut ainsi lire la valeur de débit pour ce point.
Il doit ensuite régler la vanne, en l’ouvrant ou en la refermant, jusqu’à ce que le débit souhaité est atteint.
Puis il se rend vers le pont suivant.

Si une pièce comporte plusieurs vannes, il doit toujours contrôler à nouveau la vanne précédente après avoir réglé une des vannes. Car l’une pourrait influencer l’autre.
De cette manière tous les points dans la maison sont mesurés, réglés et mesurés à nouveau, jusqu’à ce que tout soit au point.

Par type de pièce, il convient d’atteindre un débit prescrit, qui sert de référence lors du réglage.
A la fin, toutes les valeurs définitives sont indiquées par pièce et un rapport de chantier de cette mesure de ventilation est rédigé et envoyé vers le rapporteur PEB.

Si votre demande de permis date de 2016 ou plus tard, cette mesure peut vous procurer des points PEB supplémentaires.
A la fin, la position réglée de toutes les vannes est encore fixée par une vis, afin que l’ouverture reste exactement sur mesure.


En effectuant nous-même l’installation de nos portes et vannes, nous avons pu économiser 320 euros.

Par ailleurs, nous avons également effectué l’installation complète de nos conduites de ventilation, à l’aide d’un kit d’autoconstruction. Ceci nous a également permis d’économiser quelque 3500 euros.

Avec le total provisoire de 98.810 euros, le montant économisé s’élève désormais à 102.630 euros.


Dans l’émission suivante est installé le système d’alarme dans la maison.

Nous avons prévu tous les câbles nécessaires mais l’installateur vient maintenant pour placer et raccorder tous les éléments.

Il s’agit d’une combinaison de détecteurs de mouvement, de détecteurs de fumée et de contacts magnétiques.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.