Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

AUTOCONSTRUCTION - EPISODE 83

Peinture et décoration - Ep. 83 - Maintenant que la surface a été méticuleusement préparé avec l'enduit de finition et le papier peint intissé, nous pouvons passer à la peinture. Nous assurons une finition propre de toutes les coutures et nous peignons ensuite le papier peint intissé avec une laque. En guise de 'finishing touch', le peintre installe des plinthes en aluminium et crée un mur d'accent dans le salon.

Transcription 

Dans l’émission précédente, nous avons procédé à la finition esthétique de notre maison.

Le plâtrage a pu sécher suffisamment, donc nous avons pu parachever les murs et les plafonds.

Nous avons commencé par la préparation de notre support. A cette fin, tous les murs ont été lissés et recouverts d’un papier intissé.


Dans cette émission, nous pouvons passer aux travaux de peinture.

Nous assurons une finition tendue de tous les raccords et peignons ensuite le papier intissé avec une peinture laque. En guise de touche finale, le peintre place encore des plinthes en aluminium et il crée un mur d’accentuation dans le séjour.
Nous confions ces travaux à des professionnels, afin d’être certains d’un parfait résultat. C’est pourquoi nous ne pouvons pas réaliser des économies sur ce poste.


Nos murs ont été recouverts d’un plâtrage et ont pu sécher suffisamment longtemps.

Entre-temps nous avons veillé à une préparation minutieuse de notre support car celui-ci doit être parfaitement plane pour obtenir un résultat de peinture tendu.
Toutes les imperfections ont été lissées avec un enduit de finition à fin grain.

Dès que tout est poncé plane, le peintre a traité encore les murs avec un apprêt avant d’y apposer un papier intissé.
Du reste, la préparation des faux murs s’est déroulée relativement en parallèle, même si vous devez accorder une attention particulière à deux aspects.

Avant de commencer à enduire, il vaut mieux placer des profilés d’angle. Ceux-ci feront en sorte que les angles extérieurs paraissent bien planes.
Ces profilés peuvent être coupés aisément sur mesure avec une cisaille.
Quand ceci est en ordre, elles sont maintenues en place pour pouvoir les agrafer au plâtre enrobé sous-jacent.

Il est nécessaire de bien contrôler avec le niveau à bulle, afin que le profilé soit suspendu bien droit dans toutes les directions.

Une petite agrafe tous les 20 centimètres suffit à garantir une bonne fixation.
Ce profilé d’angle sera proprement enduit et intégré de façon invisible dans le mur.
Outre les angles, vous devez accorder un soin supplémentaire aux raccords sur les faux murs. Là où deux plaques de plâtre enrobé se rejoignent, ceci doit être particulièrement renforcé par une bande de joint ou une bande d’armature. Celle-ci évitera l’apparition de fissures dans votre mur achevé à hauteur de ces joints.
Si ceci est également en ordre, vous procédez de la même manière que sur les murs plâtrés. En d’autres termes, les murs sont enduits lisses et pourvus d’un papier intissé.
Une journée après le tapissage, le peintre peut passer à l’étape suivante.
Pur obtenir un aspect net avec vos travaux de peinture et de décoration, vous devez non seulement vous soucier du support mais également des raccords avec les éléments adjacents.

Donc avant de peindre, vous devez encore traiter ceux-ci.
Ici l’élément principal est le masquage.

En appliquant le ruban adhésif avec soin et bien droit le long de tous les raccords, le peintre jette la base parfaite pour le masticage.
Il place toujours le ruban adhésif à quelques millimètres du bord, afin que le mastic ait un chevauchement suffisant et puisse donc bien adhérer.
Ensuite il doit uniquement appliquer un sillon de mastic dans le raccord et il peut l’étaler bien lisse avec le doigt et un produit de lissage.
Avec ce mastic polymère, il procure une finition plus tendue de tous les raccords avec les murs et les plafonds. Mais de cette manière, le joint est également joliment bouché et la saleté, ne peut pas s’immiscer entre, par exemple, votre escalier ou armoire et le mur.
Si le mastic a suffisamment durci, il peut enduire l’apprêt.
Appliquer une couche de fond ou un apprêt est nécessaire pour préparer votre support de façon optimale aux couches de finition.

Ceci rebouche davantage votre support afin que celui-ci soit aussi absorbant sur la surface complète et que vous obteniez un résultat égal et une bonne adhérence avec votre couche de peinture.
Les bords doivent être proprement enduits avec une brosse, afin de pouvoir recouvrir la grande surface avec un rouleau.
Lors de l’application, veillez à le faire de façon croisée.

En d’autres termes, vous devez étaler aussi bien de façon horizontale que verticale.
De cette manière, vous n’avez pas de lignes et vous obtenez une plus belle couvrance.
En principe, l’application d’une seule couche de fond est suffisante pour préparer le mur.

Utilisez si vous le pouvez un apprêt précoloré. De cette manière, vous donnez déjà une première couche de couvrance colorée au mur et vous pouvez éviter la nécessité d’une couche de finition supplémentaire.
Après l’application croisée de l’apprêt, le peintre roule encore une dernière fois verticalement en vue d’un résultat impeccable.
Maintenant cette couche de fond doit sécher quelque 4 à 7 heures avant de poursuivre le travail.
Bien que le peintre ait juxtaposé avec grande minutie les raccords des différents lés lors de la pose du papier intissé, ces raccords sont parfois encore visibles.
C’est pourquoi il procède maintenant à une inspection détaillée des murs pour déceler les petits joints visibles.

Il marque ceux-ci avec un morceau de ruban adhésif, afin de les retrouver facilement par la suite.
Des deux côtés de tous ces raccords, il applique maintenant une bande de ruban de masquage.

Il est important que ceci soit effectué de façon joliment parallèle, afin que la ligne ait un aspect net, car vous pourriez encore la voir plus tard avec la bonne incidence de lumière.
De cette manière, le joint est encore visible mais la membrane adjacente est protégée.

Ceci est nécessaire pour encore pouvoir reboucher ce petit joint mince avec un enduit fin.
Avec cet enduit prêt à l’emploi, il peut cacher ceci de façon très fine.

Pour appliquer ceci, il utilise un couteau à enduire qui n’est pas plus large que les bandes d’adhésif, afin de ne pas toucher la membrane adjacente.
De cette manière, il rebouche le fin espace entre les lés – et donc aussi les raccords proprement dits – et il étale à nouveau lisse le produit excédentaire.
Ainsi, il obtient un raccord rebouché qui a désormais une épaisseur identique à celle de l’adhésif.

Ceci est donc un travail très fin, mais avec cet enduit, légèrement élastique et très lisse, ceci réussit parfaitement. De plus, le produit est parfaitement recouvrable.
Dès que le raccord est rebouché et lissé, il retire aussitôt le ruban adhésif, tandis que l’enduit est encore humide.

De cette manière, il obtient un raccord parfaitement droit, parce que le produit ne s’est pas encore incrusté sur le ruban adhésif.
Il est évident qu’il convient bel et bien de faire attention à ce que le ruban adhésif ne s’accroche pas au raccord quand on l’enlève.
Naturellement ce raccord rebouché est désormais encore visible…

Dès qu’il est sec, après environ 1 heure, il doit dès lors être encore poncé avec prudence.
Le peintre traite les bords à la main.
Puis il traite le reste des joints rebouchés avec la ponceuse.

Il est évident qu’il utilise un papier abrasif à gain fin à cette fin.
De cette manière, il repositionne tout dans un seul plan et il n’y a plus d’interstice à hauteur de l’ajustement entre deux lés d’intissé.
A hauteur de ces joints, il applique à nouveau un peu d’apprêt, afin d’y réduire autant que possible la succion du support.
Lorsque cet apprêt est également sec, donc après une bonne demi-journée, il peut commencer à poncer entièrement tous les murs.
Il commence par poncer manuellement tous les angles extérieurs des murs. Ainsi les angles sont brisés et l’intissé peut joliment s’y chevaucher.
Puis il traite toutes les grandes surfaces avec la machine.
Il suffit de poncer une fois la surface avec un grain 220.

Pendant le ponçage, touchez avec la main pour être certain de ne pas oublier un endroit…
En raison de l’apprêt, le papier fibre de verre devient plus rugueux et les poils de la membrane se redressent.

Pour obtenir un meilleur résultat de peinture, vous devez donc poncer la couche d’apprêt séchée.

La membrane devient non seulement plus lisse mais les imperfections ou lignes éventuelles sont éliminées.
Après une seule couche d’apprêt coloré, nous devons encore appliquer deux couches de peinture pour la finition définitive des murs.
Avant de commencer, le peintre masque à nouveau tout proprement – si ceci devait encore être nécessaire – pour protéger contre les projections de peinture.
Vous pouvez utiliser de nombreux types de brosses ou de rouleaux pour exécuter les travaux de peinture.

Pour cela, il vaut mieux vous faire conseiller dans le magasin de peinture pour savoir quel est type le plus indiqué dans votre cas.
Dans la Maison en autoconstruction, nous travaillerons avec une peinture laque, si bien qu’un rouleau un peu plus grossier à poils plus longs est conseillé en vue d’un résultat optimal.
Pour peindre la menuiserie, comme les portes et les armoires, le peintre utilisera un petit rouleau à poils plus courts. Ceci possède une structure nettement plus fine et autorise un travail plus précis.
Le peintre utilise un exemplaire de brosse relativement doux. Celui-ci est souple et autorise un large étalement pendant l’application, ce qui diminue la formation de lignes.
Avec cette brosse, il commence par appliquer la peinture sur les bords.

De cette manière, il peut mieux travailler dans les angles qu’avec un rouleau et il risque moins de souiller le plafond, par exemple.
Il élargit un peu cette bande de peinture avec un rouleau plus petit pour étaler ensuite sur la grande surface avec le grand rouleau.
La peinture est appliquée abondamment en forme de W.

Ceci évite l’apparition de cordons de soudure plus tard car la peinture sèche trop vite autrement.
Si une première portion de peinture est appliquée en forme de W, il prélève une nouvelle peinture sur son rouleau pour cacher le W horizontalement.
Etaler se fait dans deux directions, donc aussi bien horizontalement que verticalement, afin d’éviter au maximum la formation de lignes.
Et à la fin, le rouleau est passé verticalement une dernière fois pour ne pas voir des surfaces.
De cette manière, le peintre traite le mur bande par bande, de haut en bas, de gauche à droite.

Dès qu’il entame une partie de mur, il travaille jusqu’à ce que celle-ci soit entièrement peinte. Car si vous laissez la peinture sécher trop longtemps, vous n’obtenez pas de résultat impeccable.
Il a choisi de finir les murs ici avec une peinture laque mate.

Celle-ci paraîtra très lisse et est aisément lavable.
Cette laque peut être étalée abondamment au rouleau.

Vous pouvez bien répartir la peinture sur votre rouleau à peindre au moyen d’un bac à peinture. Des nervures spéciales y sont prévues pour aider à bien répartir la peinture.
En premier lieu, cette couche de laque abondamment appliquée aura l’aspect d’une peau d’orange mais en définitive, elle séchera joliment lisse.
Du fait que notre apprêt était déjà précoloré, deux couches de laque suffisent pour bien colorer le mur.

Pour le temps de séchage entre les différentes couches, il vaut mieux toujours consulter l’emballage de votre peinture spécifique.
Dans le cas de la laque, il est en outre préconisé de poncer un peu entre les couches.
Les murs sont traités de cette façon mais nous voulons maintenant également peindre les portes dans la même couleur afin qu’elles s’intègrent parfaitement dans la pièce.
Les portes coulissantes sont déjà montées sur place, donc il est à nouveau important de bien masquer. Notamment sur le raccord de plafond du mur.
Par ailleurs, le mur est recouvert, afin que le chant en bout de la porte ne soit pas souillé.
Les panneaux de porte proprement dits ont déjà été traités avec un apprêt synthétique avant leur installation.

Une fois secs, ils ont été poncés et pourvus d’une première couche de finition, de sorte que la base était en ordre avant de les suspendre sur place.
Maintenant il est temps de leur donner leur couche définitive.

La laque utilisée est une version adaptée, parce que les portes sont souvent touchées avec les mains. Elles pourront être lavées plus facilement.
La porte est entièrement fermée pour pouvoir la peindre.

Pour cela, le peintre utilise un rouleau plus petit ayant une structure plus fine, en vue d’une jolie finition.
Il applique la peinture en bandes verticales.

Il le fait alternativement de bas en haut et de haut en bas. Car la peinture est toujours un peu plus épaisse là où vous commencez l’application.
Grâce à cette alternance, il assure une répartition plus uniforme de la peinture dans la surface.
Puis celle-ci est encore étalée au rouleau, à nouveau dans différentes directions, de telle sorte que le panneau de porte est fini bien égal dans la même couleur que les murs adjacents.
La touche finale de nos murs peints consiste à placer des plinthes.

Au rez-de-chaussée, elles sont déjà en place dans la même pierre naturelle que notre sol.

Pour obtenir un bel ajustement de nos murs sur la chape coulée au-dessus, le peintre place des plinthes en aluminium laqué.
Le verso des plinthes est rendu rugueux avec un peu de papier abrasif grossier pour pouvoir les fixer ensuite contre le mur avec un mastic polymère.
Avec le niveau à bulle, la plinthe est encore comprimée, afin quelle soit bien droite et non pas courbée.
Pour réaliser les angles, on ne travaille pas à l’onglet lors du meulage car les lattes en aluminium sont si minces que ceci ne pourrait jamais se faire proprement.
Après séchage, tous les raccords sont mastiqués, et donc également les chants en bout, pour obtenir un résultat tendu.
Les plinthes et le mastic sont encore peints à la fin avec une laque appropriée, afin d’être intégrés discrètement dans le mur.
En guise d’accroche visuelle de la maison, le peintre prévoit, pour terminer, un mur d’accentuation à la fois dans la cuisine et dans le séjour. Il le fait avec une technique de suc décorative à base de chaux.
La méthode de travail ici est environ identique à la finition murale dans notre salle de bain au second étage.
Après un traitement avec un apprêt stuc, il applique une première couche de chaux assez rugueuse sur le mur.

Cette structure se transférera dans la couche suivante qui vient au-dessus.
Lorsque la couche de fond est suffisamment sèche, il peut appliquer la seconde couche plus décorative.

Mais pour cela, il doit d’abord encore poncer le support. En rendant cette application de chaux un peu moins rugueuse, il pourra finir la couche suivante plus fine.
Dès que le mur est poncé soigneusement et dépoussiéré, il peut passer à la couche de chaux décorative.

Il le fait avec un enduit de chaux préparé sombre, exactement le même produit que la première couche.
Il l’applique de façon croisée avec un couteau à enduire, par balayages, pour créer la structure.
A la fin, ce dessin sera encore particulièrement mis en valeur en finissant l’enduit à la chaux avec une cire argentée.
Les grilles des boxes encastrés qui sont prévues dans ce mur d’accent, sont finalement encore pulvérisées dans la même couleur que le mur, afin que l’ensemble soit fini dans les moindres détails.
En combinaison avec la finition minimaliste et tendue du reste de nos murs, la finition intérieure de notre maison est parfaitement en phase avec l’apparence moderne du reste de la maison.


Nous avons confié ces travaux à des professionnels et n’avons pas pu réaliser des économies.

Le montant économisé reste donc fixé à 103.110 euros.


Dans l’émission suivante, le maître d’ouvrage choisit la décoration de fenêtre sur mesure pour la maison.

Pour écarter le soleil et limiter les regards indiscrets dans la maison, il opte pour des lamelles horizontales en aluminium.

Nous voyons comment est fabriquée cette protection solaire, et la faisons installer finalement dans la maison.
Vous voulez revoir La maison en autoconstruction? Surfez sur www.dobbit.be!

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.