AUTOCONSTRUCTION - EPISODE 86

Aperçu de la maison achevée - Ep. 86 - Dans cette dernière émission d'Autoconstruction, nous vous guidons dans la maison achevée. Nous jetons encore un dernier coup d’oeil sur la maison originale de nos débuts et montrons ensuite le résultat final de nos efforts, pièce par pièce!

Transcription 

Dans l’émission précédente, nous avons procédé aux toutes dernières interventions avant d’occuper la maison. Nous acons fait contrôler l’installation intérieure et avons encore installé un adoucisseur d’eau. Ainsi nous sommes assurés de disposer constamment d’une installation sanitaire durable et d’une eau douce.


Dans cette dernière émission d’ Autoconstruction, nous vous emmenons dans une visite guidée de la maison achevée.

Nous jetons encore un dernier coup d’oeil sur la maison originale de nos débuts et montrons ensuite le résultat final de nos efforts, pièce par pièce!


L’histoire de La Maison en autoconstruction a débuté par l’achat d’une ancienne maison.
Une visite de la maison a clairement montré qu’il restait pas mal de pain sur la planche.

Par exemple, le jardin a bel et bien besoin d’une mise à niveau. Tout comme la salle de bains.

Des affaissements se sont également produits dans le sol et plusieurs endroits montraient des problèmes d’humidité. Par ailleurs, un renouvellement de l’électricité s’imposait.

La toiture n’était pas isolée et la construction du sol de l’étage en poutres et hourdis n’était pas suffisamment solide.
Toutes ces constatations nous ont amené à conclure qu’il était nécessaire de procéder à une rénovation totale et donc à un relooking complet de la maison…
Cette ancienne maison n’offrait aucun confort et devrait subir une véritable transformation. L’architecte s’est vu confier la mission de concrétiser les souhaits suivants:
Cela doit devenir une jolie maison familiale contemporaine…
Avec beaucoup d’espace et de lumière.
La maison doit être économe en énergie.

Elle doit être bien isolée…

avec un agréable climat intérieur…

et dotée des techniques les plus récentes.
Elle doit être intéressante d’un point de vue financier en effectuant soi-même de nombreux travaux en collaboration avec des hommes de métier.
Rénover, c’est l’avenir, le nombre d’individus qui préfère la rénovation à une nouvelle construction augmente d’année en année.

Une rénovation vous permet d’échelonner les coûts dans le temps et de réaliser beaucoup vous-même. Une véritable télévision DIY pour les autoconstructeurs.
Une visite sur place a permis à l’architecte de se faire une idée de la situation initiale, afin qu’elle puisse concrétiser nos souhaits de façon optimale, avec un nouveau concept et un plan de construction concret.
Ensuite les travaux de construction ont pu commencer.


Dans une transformation complète, nous avons tenté de réaliser un maximum d’économies, afin de réduire les coûts.

Au total nous avons pu économiser la jolie somme de 103.110 euros!
L’essence de nos économies consistait à faire un maximum soi-même.

Si vous pouvez aider l’entrepreneur et réduire ainsi ses heures de travail, vous pouvez déjà économiser une sacrée somme. Certainement si vous prenez en compte le coût horaire moyen d’un entrepreneur équivalent à 40 euros.
Nous avons pu économiser environ 43.000 des 103.110 euros dans la phase de gros-oeuvre, parce que là, nous avons pu faire beaucoup nous-même.

Grosso modo on y distinguait déjà 4 grands postes d’économie:
Primo vous aviez les travaux de démolition. Une société spécialisée dans la démolition s’est chargée des annexes mais par ailleurs, nous avons pu démolir beaucoup nous-mêmes. De cette manière nous avons économisé quelque 220 heures de travail, soit 8.500 euros.
Par ailleurs, nous avons pu énormément réduire le nombre d’hommes-heures de l’entrepreneur lors des travaux de béton en apportant notre aide.

Tant dans les fondations et les sols de compression que les poutres de béton, nous pouvions réaliser bien des choses, de telle sorte que nous avons pu économiser quelque 13.000 euros finalement.
Une troisième source d’économie était les travaux de maçonnerie.

A cette fin, nous ne devions pas pouvoir maçonner nous-mêmes mais offrir nos services à l’entrepreneur, ce qui a nettement accéléré ces travaux.

De cette manière nous avons pu économiser environ 4.000 euros.
Pour terminer, on a beaucoup collaboré dans la construction des toits.

Moyennant quelques explications, nous avons pu à nouveau réaliser un gain proverbial et ainsi, une économie supplémentaire de 7.500 euros.
Hormis ces quatre grandes catégories, nous avons libéré un budget supplémentaire dans la phase de gros-oeuvre par des travaux plus petits. Nous avons fait tout ce que nous pouvions pour faire avancer la construction et l’entrepreneur.
Ne pensez donc jamais que vous ne pouvez pas apporter votre pierre à l’édifice car toutes les petites choses, du nettoyage du chantier à l’enlèvement des matériaux, contribuent à garantir une grande économie!
Après les travaux bruts, nous avons encore pu distinguer un grand poste d’économie, à savoir les équipements d’utilité publique…

Nous les avons placés à l’aide de kits d’autoconstruction, ce qui nous a permis de réaliser de nombreuses économies en effectuant nous-mêmes les travaux de meulage nécessaires, la pose des canalisations et l’installation des éléments.

Grosso modo nous avons pu économiser environ € 25.000 sur les équipements des conduites d’évacuation, le chauffage, le sanitaire, la ventilation, les panneaux solaires et l’électricité.
Dans cette phase, nous avons engrangé les autres économies de coûts surtout en apportant notre aide dans l’isolation et la réalisation de l’étanchéité à l’air de la maison.
Nous avons confié en grande partie l’aménagement du jardin à un professionnel mais en plaçant nous-mêmes notre mur de soutènement, la clôture et les spots dans le sol, nous avons quand même gagné € 5.040.
Il est évident qu’il n’est pas évident de réduire les coûts dans la phase de parachèvement, car ceci doit se faire en toute connaissance de cause et détermine l’allure soignée de votre maison.

Bon nombre de ces aspects ont donc été confié à des professionnels, tels que les travaux de plâtrage et de peinture, l’installation de la cuisine, les portes intérieures, le sol coulé et le plafond tendu…
Lors de la pose du carrelage en pierre naturelle au rez-de-chaussée, nous avons bel et bien pu aider le carreleur, de sorte que nous avons quand même pu économiser 140 heures de travail ou 5.600 euros.
Placer et enduire les contre-cloisons et cloisons de séparation était l’une des rares choses que nous pouvions effectuer nous-mêmes. Ainsi nous avons réalisé quand même une économie supplémentaire de 9.280 euros.
Et, pour terminer, en installant également nous-mêmes nos appareils et meubles de salle de bains, et en choisissant des armoires sur mesure que nous pouvons assembler nous-mêmes, nous avons pu encore augmenter le montant économisé de 4.800 euros.
La conjugaison de tous nos efforts, qui nous ont coûté beaucoup de temps, de sang, de sueur et de larmes, nous a donc procuré au final une économie considérable de 103.110 euros!


Nous vous donnons ainsi un aperçu complet des travaux de rénovation de La Maison en autoconstruction. Maintenant, 86 émissions plus tard, nous pouvons vous montrer le résultat de ces efforts!


Après les travaux de gros-oeuvre, nous avions déjà jeté un œil sur la subdivision de la maison. A l’aide de cette subdivision, nous allons maintenant examiner pièce par pièce ce qu’est devenu le résultat final.
Nous commençons dans la rue.

Lorsque nous entrons par la porte d’entrée, nous parvenons dans le séjour.

En premier lieu ceci était encore un espace ouvert mais entre-temps nous avons prévu ici une fausse paroi avec une armoire encastrée et une porte coulissante.

De cette manière l’entrée est séparée du séjour.
Le séjour proprement totalise finalement quelque 20 m². Une place suffisante pour placer un joli salon d’angle.

La paroi de télévision a été achevée par une technique de stuc décorative et des boxes encastrés.


Lorsque nous continuons tout droit après la porte d’entrée, nous passons la toilette qui a été installée sous l’escalier. Puis nous parvenons dans la salle à manger.

Cet espace est un peu plus grand que le séjour, nous pouvons donc aisément placer une longue table assortie d’un buffet suspendu.
Dans la salle à manger, nous avons une grande luminosité et une jolie vue sur le jardin via la grande partie vitrée avec porte coulissante.
La transition entre notre séjour et la salle manger, et entre la salle à manger et la porte d’entrée, peut être réalisée aussi bien ouverte que fermée, au moyen de portes coulissantes.
La transition avec la pièce suivante – la cuisine – est entièrement ouverte, car ici seule une paroi est érigée au milieu en guise de séparation.

De cette manière nous obtenons un espace ouvert avec une paroi entièrement en verre du côté du jardin.
Nous avons choisi une cuisine épurée avec une cloison-armoire et un îlot séparé, pourvu d’un plan de travail sombre en pierre naturelle.

Au-dessus de l’îlot, nous avons placé un auvent abaissé, afin d’intégrer la hotte avec élégance.
L’ouverture de l’espace est soulignée par la paroi en verre très lumineuse et par le faux-plafond continu et le carrelage de sol en pierre naturelle.
La cuisine comporte à nouveau un mur d’accentuation auquel est suspendue la télévision.

Et les rails pour tableau intégrés du plafond tendu nous permettent de décorer nos pièces avec des tableaux ou des cadres-photos au choix.
Lorsque nous continuons de nous éloigner de la cuisine en direction de l’arrière de la maison côté jardin, nous longeons encore la buanderie, où sont installés aussi bien le lave-linge et le sèche-linge que le congélateur.

Cet espace est bel et bien fermé par des portes, afin de minimiser l’éventuelle nuisance sonore des appareils électroménagers.
A la fin du couloir, entre la buanderie et la porte de derrière, les lignes pures ont été prolongées par une bloc-porte et des armoires encastrées blanches.
Nous pouvons donc accéder à la buanderie via le côté jardin mais vous y accédez également rapidement si vous passez par la porte d’entrée.

Ici une porte pivotante a été placée pour séparer les deux derniers espaces intérieurs adjacents au rez-de-chaussée du séjour et de la cuisine.

Après la buanderie vous avez finalement encore le débarras technique, où se situent notre armoire électrique, les collecteurs pour le chauffage par le sol, l’adoucisseur de linge, la pompe à eau de pluie et la centrale d’alarme.
Dans ce couloir, juste en face de la porte d’entrée, a été prévue une seconde porte de derrière, qui débouche sous notre carport.
Et ainsi, nous avons vu le rez-de-chaussée. Ceci est devenu un étage très ouvert, dans lequel les différents espaces peuvent être fermés par des portes coulissantes ou pivotantes si nécessaire.

Les grandes fenêtres du côté jardin nous procurent en outre une grande incidence de lumière et une vue parfaite sur le jardin.


Il est maintenant temps de nous rendre au premier étage!

Lorsque vous montez l’escalier – que nous avons carrelé en dalles de pierre naturelle –, vous avez une première chambre du côté gauche.

Dans cette chambre, nous avons placé une cloison-armoire encastrée noire, qui fait office de penderie.
Lorsque vous vous dirigez vers la droite à la fin de l’escalier, vous rencontrez d’abord une toilette, avant de terminer par une salle des loisirs.

Cet espace est entièrement ouvert et n’est donc pas pourvu de portes et servira de bureau.
La hauteur de nos pièces est limitée, du fait que nous devions baser nos travaux sur celle de la maison originale. Mais grâce au choix d’un plafond et d’un plancher continus, en couleurs claires, nous préservons une sensation d’espace. Certainement en combinaison avec les grandes parties vitrées.
Si vous continuez maintenant vers la droite le long de la salle des loisirs, vous avez encore une salle de douche, à côté de l’escalier.

Ceci est une salle de bains relativement petite mais avec sa douche pluie de plain pied et son lavabo, celle-ci a tout ce qu’il faut.
Tant au premier qu’au second étage, nous avons choisi du reste un sol coulé PU en guise de finition de sol. Celui-ci est facile à entretenir, demande une faible hauteur de construction et nous avons pu également le prolonger dans notre douche de plain pied.


Afin d’opérer la transition vers l’étage supérieur, nous avons choisi un escalier Z en chêne, avec main courante assortie et éclairage LED intégré.
Nous pouvons à peine encore distinguer le second étage par rapport à la phase de gros-oeuvre. A ce moment-là, tout l’étage était encore un espace ouvert, que nous subdivisons et aménageons désormais en master bedroom.
Lorsque nous grimpons l’escalier, nous commençons par renconter à nouveau une toilette.

Ici on a choisi une simple porte à peindre pour fermer l’espace.
Dans le même plan que la porte de la toilette, nous avons placé des armoires encastrées, qui nous permettent de créer une sorte de dressing.

Derrière cette cloison-armoire, nous avons également fait installer une porte coulissante, qui donne accès à la salle de bains.
Cette salle de bains est un peu plus grande et est le lieu de détente idéal avec sa double vasque et la baignoire indépendante!
La salle de bains comporte aussi une porte qui donne accès à notre second local technique.

Nous y avons placé notre unité de ventilation et notre nouvelle chaudière à condensation.
En face de la salle de bains se trouve la chambre proprement dite, ce qui complète la master bedroom.

Un double boxspring, avec lampes murales et boxes encastrés, procure le confort de sommeil nécessaire.
Sur l’angle ont encore été prévues des armoires encastrées, avec lesquelles nous créons un espace supplémentaire pour ranger les vêtements.
L’ouverture est également l’aspect central sur cet étage. Il peut être vu comme un seul grand espace et master bedroom. Mais si vous voulez plus d’intimité, vous pouvez fermer aussi bien la chambre que la salle de bains avec une porte coulissante occultée de façon invisible.
Tout comme au rez-de-chaussée, le côté jardin est devenu une partie vitrée complète. Nous avons prévu la protection solaire nécessaire, afin de pouvoir assombrir l’espace.

Une terrasse, entièrement équipée avec une balustrade en verre, est également prévue!
Et la visite guidée de l’intérieur est ainsi complète. Pour conclure, nous examinons encore la transformation qu’a subie la maison à l’extérieur!
Nous avons agrandi l’ancienne maison par un bloc d’habitation épuré doté de grandes fenêtres et de lattes de finition en bois.

Entre les différents étages, nous avons prévu des profilés en Z noirs, qui soulignent les lignes épurées.
Sur la toiture plate du second étage, nous avons monté également des panneaux solaires, qui nous alimentent en énergie verte.
Mais l’ancienne maison est encore reconnaissable dans le résultat final. Nous avons renouvelé le toit et avons enduit à la chaux l’ancienne façade pour obtenir un résultat net.
L’allée a été réaménagée avec des plaques de stabilisation de graviers remplis de cailloux gris.
Pour fermer le jardin et la parcelle, nous avons placé une clôture et avons fait installé une porte de garage sectionnelle. Celle-ci a reçu une finition avec la même structure de lattes verticales que notre étage supérieur.
Nous avons choisi un aménagement de jardin assez simple.

La plus grande accroche visuelle est notre vaste terrasse composée d’un puzzle de dalles de béton de différentes dimensions qui se prolongent sous le carport.
La vaste serre moderne accroche également le regard.
Avec une haie en pente, des arbres, des plantes vivaces et des parterres de gazon, le jardin respire la verte nature.
En d’autres termes, nous pouvons qualifier de réussite cette rénovation totale de La Maison en autoconstruction.

C’est devenu une belle maison familiale contemporaine, avec beaucoup d’espace et de lumière, dotée des techniques les plus récentes, économe en énergie et intéressante d’un point de vue financier! Entièrement selon nos souhaits!


Vous désirez revoir toute la série d’Autoconstruction? Surfez sur www.dobbit.be!

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.