Inscrivez-vous au magazine en ligne gratuit et bénéficiez d'un accès en ligne limité

Inscrivez-vous

COMMENT CHOISIR LA BONNE CHEVILLE

A quoi devez-vous penser lorsque vous voulez fixer quelque chose au mur avec des chevilles? Le Dr. Matos explique les outils dont vous aurez besoin et donne des conseils pour chaque surface.

Transcription 

 

Man 1:
Dr. Tony Tool
Thuis heb je iets om op te hangen, maar je hebt vaak het probleem van welke plug gaan we gebruiken, en welke ondergrond hebben we. In deze uitzending gaan we dit grondig gaan bekijken.

Souvent vous voulez accrocher quelque chose au mur, mais vous avez un problème: quel cheville faut-il utiliser, et comment le mur est-il construit?

Bein, dans cet émission on va tout expliquer.


 


Avant de décider de la cheville que vous souhaitez utiliser, il est important de connaître le matériau du mur ou du plafond. Il existe de nombreux matériaux de construction différents. Des briques de construction jusqu’au matériau en plaque.

 


Un premier matériau de construction, populaire, c’est la plaque de plâtre. Elle se compose d'un noyau de plâtre, couvert d’une couche de carton sur les deux faces. Ce panneau dispose d’une épaisseur de neuf à douze millimètres, et lorsque vous percez, votre mèche traverse souvent brusquement. On reconnaît la poussière blanche au forage, légèrement collante.

 


Cette brique blanche c’est un béton cellulaire. Un bloc de construction léger et bien isolé. La pierre n'est pas très dure, et le forage s’avère donc très facile et régulier. Il produit une poussière de forage sèche, très fine et poudreuse.

 


De nombreux murs sont constitués de blocs de construction rapide. La brique rouge se compose d'argile cuite. Sa structure spéciale limite le poids mais maintient la solidité. Lors du forage, vous pourriez parfois la traverser, selon l'endroit de la structure où vous forez. La fine poussière rouge est clairement reconnaissable.

 


Un autre matériau pour les briques de construction rapide, c’est le béton. Celles-ci peuvent également être creuses. Vous le remarquez immédiatement en forant : le forage dans le béton est beaucoup moins simple. La poussière de forage est grise et granuleuse.

 


Il existe également des maisons à ossature en bois avec des murs en OSB. Nous n'en parlerons pas ici car ils ne nécessitent souvent pas de chevilles. Vous pouvez visser directement dedans. Il suffit de constater la différence avec les plaques de plâtre.

 

 


 


Examinons de plus près les outils dont vous aurez besoin pour percer des trous dans le mur ou le plafond. Peu importe que vous choisissiez une perceuse à fil ou sur batterie.

Assurez-vous de disposer d’une fonction “marteau perforateur”, ce qui n'est pas toujours le cas avec les perceuses plus légères.

Si vous voulez forer dans du béton, vous pouvez également choisir une perceuse à percussion avec une tête SDS. Vous forez plus rapidement dans le béton, mais le trou de forage sera moins net.

 


Choisissez un foret à pierre. Une telle mèche ne dispose pas de pointe ou de tranchant : le perçage s’effectue par vibration. Comparez avec une mèche à bois : elle se compose d’une pointe acérée.

Ou avec un foret à métaux : il a un bord tranchant.

 


Attention : si vous devez percer du carrelage en céramique, optez pour un foret à carreaux avec une tête diamant ou un foret à verre avec une pointe en carbure.

 

 


 


Il existe différentes options pour les plaques de plâtre : les chevilles universelles, les chevilles à vis ou les chevilles à expansion.

 


Nous allons d'abord utiliser les chevilles universelles. A quoi devez-vous faire attention ? Lisez le diamètre de perçage sur la cheville ou son emballage.

Le diamètre du foret sera souvent un peu plus grand que le diamètre de la vis, ce qui est aussi indiqué.

 


Assurez-vous également que votre vis soit suffisamment longue. Votre vis doit dépasser l'extrémité de la cheville, certainement si vous souhaitez fixer des objets plus épais.

 


Nous allons accrocher ce porte-manteau contre notre mur test. D'abord, nous indiquons la position, et ensuite nous commençons à forer. Avec quelques tapes, on va enfoncer la cheville. En insérant la vis, vous remarquerez que la cheville forme un nœud, dès que la vis atteint son extrémité. Le porte-manteau se retrouve maintenant solidement fixé. Il peut supporter beaucoup de poids.

 


Un deuxième type de chevilles pour plaques de plâtre ce sont ces chevilles à vis. Vous n'avez pas besoin de percer. La pointe s’insère d’elle-même dans la plaque. Il suffit de visser votre vis, ou votre crochet, dans la cheville.

Ne vous inquiétez pas de la pointe du foret, elle fera de la place pour la vis. Et vous pouvez alors accrocher un cadre sur le crochet sans aucun problème. Même un poids plus important ne sera pas un problème.

 


Maintenant nous regardons les chevilles d’expansion. D'abord cette cheville à bascule. Elle possède deux ailerons à ressorts.

Percez un trou suffisamment grand pour y faire passer les ailerons, ils s'ouvrent dès que vous les insérez dans l'ouverture. Puis on visse le tout.

Ce type de cheville sera souvent utilisé pour suspendre un lustre. Donc on dévisse la tête, et ensuite vous montez la fixation.

Nous testons avec une charge plus importante. Nous suspendons une étagère avec deux crochets au plafond. Et oui, elle supporte suffisamment de poids. Sur l'emballage, vous pouvez retrouver le poids maximum.

Et pour un panneau OSB, ce maximum sera beaucoup plus élevé.

 


Comme dernière cheville pour la plaque de plâtre, nous optons pour cette cheville d’expansion en plastique. Le trou percé sera un peu plus petit que celui d’une cheville métallique. Mettez la cheville dans le trou et reserrez le collier en le faisant glisser sur la prise dentelée jusqu'au trou.

Cassez la poignée lorsque le collier est en place.

Vous pouvez ensuite insérer un crochet, une vis ou une tige filetée. Regardez comment la cheville s'accroche à la tige… Cette cheville peut supporter de grandes forces de traction et de glissement.

Vous pouvez donc facilement accrocher… un placard de cuisine, par exemple.

 

 


 


Même pour un matériau complet comme le béton cellulaire, il existe plusieurs options.

 


Tout d'abord, nous examinons l'ancre chimique. Si vous souhaitez utiliser un ancrage chimique dans du béton cellulaire, il est important de réaliser un trou de forage plus large à l'arrière. Un tel trou se réalise à l'aide d'un foret conique.

Ensuite, il y a le mortier d'injection. Il se compose de deux éléments, il vous faut donc un pistolet adapté et un bec mélangeur. Commencez par en vaporiser sur un morceau de bois récupéré jusqu'à remarquer que les deux composants soient bien mélangés.

Placez ensuite le manchon dans le trou percé et pulvérisez le mortier d'injection sur toute l'ouverture.

Insérez la tige filetée dans le trou. Pour ce faire, vous devez effectuer un mouvement de rotation prudent. Le mortier d'injection durcit rapidement et la tige filetée sera solidement ancrée.

 


Une autre option, typique pour les matériaux complets, c’est la cheville d’expansion. Vérifiez sur l'emballage le diamètre et la profondeur de perçage. Après le forage, vous pouvez insérer la cheville dans le trou. En serrant la cheville avec une clé hexagonale, les ailerons s'écartent et la cheville se bloque fermement.

Vous pouvez également opter pour une tige filetée avec un filetage métrique.

Vous pouvez attacher ce que vous souhaitez à la tige. Une poutre en bois avec des poids, comme dans notre installation test, mais même un auvent ou encore un support pour la télévision…

 


Pour suspendre des poids plus légers, vous pouvez opter pour cette cheville en béton cellulaire avec des nervures en spirale. Celle-ci sera beaucoup plus rapide à manipuler, il suffit de l’enfoncer avec un marteau dans le trou percé.

 


Restez bien avec nous : de suite nous vous montrerons les chevilles adéquates pour les briques de construction rapide et du béton.

 

Dans le cas de briques de construction rapide, nous pouvons les réutiliser…
Pour cette application, nous essayons également la cheville de construction.
Mais d'abord la cheville universelle. Sa dénomination "universelle" dit tout : elle s’adapte à de nombreuses situations, même pour cette brique de construction rapide.
Bien sûr, il faut faire attention au diamètre du foret et de la vis, et à la longueur de la vis.

Vous constaterez qu'ici la cheville se nouera à l'intérieur de la pierre, en fonction de l'espace disponible.
La cheville de construction est une combinaison d'une cheville et d'une vis à clouer.

Une fois le trou percé dans le mur, il suffit de taper sur la cheville pour la mettre en place. Testez souvent l’élément que vous souhaitez accrocher.

De cette façon, vous économisez sur le temps de vissage.

Même s’il vous faudra toujours visser pour atteindre la pleine résistance de soutien.

Une cheville de construction se fixe beaucoup plus profondément dans le mur. La cheville elle-même, après avoir été vissée, s'ouvre joliment.
Enfin, nous optons pour l'ancrage chimique. Dans le cas des briques à construction rapide, un trou de forage normal suffit. Cependant, vous devez utiliser un manchon. Ce qui permettra de maintenir le mortier d'injection. Injectez le mortier profondément dans le manchon. Le manchon doit être plein d'un bout à l'autre. Insérez ensuite la tige filetée en la tournant légèrement.

Le mortier formera un solide bouchon autour du manchon, et la tige filetée sera fermement ancrée.


Les applications que nous envisageons pour le béton sont la cheville universelle, la cheville à expansion, l'ancrage métallique et l'ancrage chimique.
Nous vous remontrons la cheville universelle. Ici, dans le béton, un matériau plein, vous pouvez constater que la cheville ne peut pas s'ouvrir ou se nouer. La cheville se dilate et se presse contre les bords de l’ouverture.
Cette brique de construction rapide possède un espace creux, nous pouvons donc également opter pour la cheville d’expansion.

Donc : cheville dans le trou,

serrez le collier,

enlever la poignée,

serrez la vis.

Assurez-vous que votre vis soit suffisamment profonde, elle ne s'accrochera pas tant qu'elle n'aura pas traversé la cheville.

Avec ces plaques de béton, nous simulons un sol en béton sur lequel nous souhaitons monter un pied en poutre.

Dans ce cas, vous choisissez un ancrage métallique. Il doit résister à la corrosion, car il s'agit d'une application en extérieure.

Vous frappez l’ancrage à sa place.

Et puis c'est simple. En resserrant l'écrou, l'ancrage se fixe de lui-même.
Enfin, nous testons à nouveau l'ancrage chimique, cette fois avec des matériaux complets.

Aucun manchon ne sera nécessaire, mais il est important de bien brosser et souffler le trou de forage.

Le mortier d'injection doit fermement adhérer contre le bord du trou, hors la poussière résiduelle l'en empêchera.

Après sa période de séchage, vous pourrez exercer une force considérable sur la tige filetée.
Pour conclure cet épisode, nous vous partageons une autre application spéciale. Nous souhaitons monter un radiateur dans une salle de bain. Une pièce humide.

Nous avons déjà précisé que vous deviez d'abord percer le carrelage avec une mèche à verre, puis activer la fonction marteau pour percer davantage le mur.

Vous devez également choisir les bonnes chevilles. Des chevilles pour une pièce humide. La tête de la cheville est spéciale. Elle fermera le trou percé de manière étanche. Ces chevilles se vendent avec les vis correspondantes, ce qui vous permet d'obtenir un résultat vraiment étanche. Vous pouvez également les utiliser dans la douche pour accrocher un support ou une poignée supplémentaire.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

 

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.